L’Université d’Ottawa souhaite être désignée sous la LSF


31 janvier 2012 à 11h34

Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, a rencontré des représentants de l’Université d’Ottawa pour discuter de la possibilité que l’Université soit désignée en vertu de la Loi sur les services en français (LSF). La rencontre a eu lieu le 27 janvier dernier à Toronto, dans les bureaux du Commissariat, à la demande du recteur Allan Rock, qui a dirigé la délégation de l’Université.

L’Université d’Ottawa étudie la possibilité de demander une désignation en vertu de la LSF. Le paragraphe 9(2) de cette loi reconnaît explicitement qu’une université peut être désignée, mais seulement si elle y consent.

Une désignation de l’Université d’Ottawa aurait nécessairement une influence sur les autres institutions de haut savoir qui ont le mandat de répondre aux besoins éducatifs et culturels de la francophonie ontarienne. Ainsi, le Collège Glendon, l’Université de Hearst et l’Université Laurentienne pourraient également demander une telle désignation.

«La rencontre d’aujourd’hui constitue le premier pas d’un processus qui, nous l’espérons, nous permettra de voir clair et de décider de la recommandation à faire à notre Bureau des gouverneurs», a déclaré Allan Rock.

Parmi les questions qui ont été discutées, une première série a trait aux effets d’une désignation sur l’offre de programmes et de cours.

L’Université a adopté un Règlement sur le bilinguisme qui prévoit diverses modalités touchant l’offre de programmes dans les deux langues ou dans l’une d’entre elles.

Il n’y a pas de symétrie parfaite entre l’offre de cours et de programmes dans les deux langues: certains cours peuvent n’être offerts qu’en français, alors que d’autres ne sont offerts qu’en anglais.

De plus, il est normal, dans la vie d’une université, que des programmes soient créés pour répondre à de nouveaux besoins, et que des programmes soient abolis lorsqu’ils n’attirent plus d’étudiants ou qu’ils ont perdu leur raison d’être.

La délégation de l’Université d’Ottawa a aussi demandé des précisions sur les répercussions de la LSF sur les différents services de l’Université.

Bien que les services aux étudiants soient généralement offerts dans les deux langues, l’Université se pose certaines questions quant aux effets d’une désignation sur le fonctionnement interne de certains services. Une troisième série de questions a porté sur les effets de la LSF sur la gouvernance de l’Université.

Invité à prononcer le discours d’ouverture du colloque sur les 25 ans de la LSF, le commissaire aux langues officielles Graham Fraser a déclaré le 17 novembre dernier: «L’Université d’Ottawa est la plus grande institution d’enseignement postsecondaire francophone d’Amérique du Nord, hors Québec. Pour protéger les services en français au sein de l’université, il serait important, sur le plan symbolique pour faire rayonner et développer la culture francophone en Ontario, de désigner l’Université d’Ottawa comme organisme assujetti à la Loi sur les services en français.»

Le 31 mai 2008, le Collège Boréal a été la première et, jusqu’ici, la seule institution postsecondaire désignée sous la LSF. Son président, Denis Hubert-Dutrisac ne manque aucune occasion de publiciser les avantages d’une telle désignation.

Allocution du commissaire aux langues officielles

Résumé d’une intervention de Denis Hubert-Dutrisac

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La future fusée de la NASA a-t-elle encore une utilité?

science
La NASA prépare depuis 2011 une nouvelle fusée géante, appelée SLS, censée ramener les Américains en orbite, sur la Lune et même les envoyer...
En lire plus...

Le budget d’un gouvernement aux abois

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau profite d’une augmentation de ses revenus légèrement plus forte que prévu, ces deux dernières années, pour les réinjecter...
En lire plus...

21 mars 2019 à 16h30

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur