L’Université de Toronto est un musée d’architecture à ciel ouvert

Partagez
Tweetez
Envoyez

Dimanche dernier, l’historitour de la Société d’histoire de Toronto a permis à une quarantaine de personnes de découvrir plusieurs styles architecturaux juste en déambulant pendant deux heures sur le campus de l’Université de Toronto.

Le menu allait du style néo-gothique collégial au style néo-roman de Richardson, en passant par les styles néo-géorgien, néo-Queen Ann, beaux-arts et avant-garde.

Les guides Chantal Smieliauskas et Marianne Belloir ont tour à tour décrit les facettes qui caractérisent des édifices tels que University College, Hart House, Trinity College, Knox College et Convocation Hall.

Elles ont illustré comment chaque style n’est jamais entièrement pur, les architectes ayant presque toujours inclut un rappel de l’époque de la construction (entre 1859 et 1920), notamment par un détail dans un vitrail ou une peinture.

Il arrive parfois qu’un édifice marie plus d’un style. C’est le cas du Newman Centre of Toronto (centre catholique de l’Université), où le style néo-roman de Richardson côtoie le style néo-Queen Ann.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les éléments dominants, ici, sont les hautes cheminées, les vérandas et les encorbellements.

Si vous visitez Trinity College, un arrêt à la chapelle s’impose. Dernière œuvre de l’architecte britannique Sir Giles Gilbert Scott, elle est de style gothique.

Les vitraux monochromes laissent la lumière inonder des bancs très simples.

Rien ne distrait, tout porte au recueillement. Le Convocation Hall, où ont lieu les collations de grades, date de 1906 et son architecture est de style beaux-arts.

C’est l’amphithéâtre de la Sorbonne, à Paris, qui a servi de modèle aux architectes Darling & Pearson.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le campus de l’Université de Toronto offre un parfait exemple de l’amalgamation d’un style ancien et d’un style moderne. Cette fusion typiquement torontoise se voit dans l’édifice Rosebrugh (style néo-roman de Richardson, 1920) qui est rattaché au Centre Terrence Donnelly de recherche biomoléculaire (style avant-garde, 2005).

Le prochain historitour de la Société d’histoire portera sur «Toronto vue par les écrivains». Le départ aura lieu le dimanche 8 septembre, à 14 heures, devant l’église du Sacré-Cœur.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur