L’Union européenne fête ses 50 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

BRUXELLES (AP) – L’Union européenne, si elle est critiquée sur de nombreux points, peut s’enorgueillir de certains succès depuis sa fondation en 1957. La paix et la prospérité en Europe ne sont pas les moindres. Retour sur quelques succès d’un projet européen largement contesté au sein même de son clan, après cinquante ans de travaux entrepris.

PAIX ET PROSPÉRITÉ

L’idée d’une Europe transformée en oasis de paix et de prospérité, après les horreurs des deux guerres mondiales, est devenue réalité. L’un des objectifs du traité fondateur signé à Rome le 25 mars 1957 était également d’offrir un contrepoids à l’Europe de l’Est communiste ainsi qu’un exemple démocratique aux dictatures d’Espagne, de Grèce et du Portugal. Le libre-échange et la coopération économique devaient réduire les tensions politiques. Le succès a permis des élargissements successifs jusqu’à 27 membres aujourd’hui, et la liste des candidats à l’adhésion est longue, de l’Ukraine à la Turquie en passant par le Maroc.

PASSEPORT EUROPÉEN ET LIBERTÉ DE CIRCULATION

Tous les citoyens des 27 pays membres de l’UE ont droit au passeport de l’Union européenne de couleur bordeaux et la plupart peuvent circuler librement entre les différents pays du bloc – sauf circonstances liées à la protection de l’ordre public ou de la sécurité nationale. Les dix pays qui ont rejoint l’UE en 2004 entreront dans l’espace Schengen d’ici au 31 décembre 2007; leurs ressortissants pourront alors franchir les frontières des autres pays sans subir de contrôles. L’Irlande et la Grande-Bretagne ne font pas partie de Schengen.

MARCHÉ COMMUN

L’UE promeut les quatre libertés de circulation, des biens, des services, des personnes et des capitaux. Selon Bruxelles, cela a permis la création d’environ 2,5 millions d’emplois depuis 1993 et de plus de 800 milliards d’euros de richesse supplémentaire. Nombre de consommateurs achètent certains biens dans d’autres pays de l’UE pour payer moins cher, notamment l’alcool ou la voiture.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’EURO

13 des 27 États de l’UE utilisent l’euro comme monnaie unique depuis 2002 afin de limiter l’inflation, renforcer le poids économique de l’Europe dans le monde et réduire les coûts pour les affaires et le commerce. Les détracteurs de l’euro estiment qu’il n’a pas fait reculer les prix des biens de consommation, notamment pour l’alimentation. Les statistiques européennes montrent toutefois que la maîtrise de l’inflation et une plus grande clarté de la politique des prix ont rogné les étiquettes dans l’automobile ou l’équipement musical.

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ ET LE TERRORISME

Après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, les gouvernements de l’UE ont mis en place une nouvelle coordination afin de traquer les cellules terroristes et prévenir d’éventuels attentats. Les États se sont mis d’accord sur un nouveau mandat d’arrêt européen et l’enregistrement de données telles que les appels téléphoniques. Les détracteurs de ces mesures estiment que l’UE n’en est pas plus sûre et que les libertés civiles en sont réduites.

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Le rationnement était encore un souvenir frais aux débuts de l’Union européenne. La politique agricole commune (PAC) s’est montrée si efficace que les surplus de blé, beurre ou vin sont devenus en quelques dizaines d’années l’un des principaux problèmes du bloc. Les subventions de la PAC font grincer les dents de nombreux pays, notamment les États-Unis, le Brésil, l’Inde ou des pays africains en développement, qui dénoncent un protectionnisme les empêchant d’exporter davantage vers l’UE. Frappée par la vache folle, la fièvre aphteuse ou la grippe aviaire, l’Union européenne a instauré des règles draconiennes de traçabilité des produits.

L’UE SUR LA SCÈNE INTERNATIONALE

En unissant ses forces commerciales et politiques, l’Union européenne se fait de plus en plus entendre sur la scène internationale, en particulier à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), où l’UE négocie en tant que bloc avec des géants comme les États-Unis ou la Chine. L’UE a également acquis un poids significatif dans le règlement des crises avec des missions de maintien de la paix en Afrique, au Liban ou dans les Balkans.

LUTTE CONTRE LES CARTELS

La Commission européenne a démantelé des ententes sur les prix et empêché des gouvernements de soutenir des industries en faillite, au grand dam des protectionnistes. Elle a ainsi infligé 1,8 milliard d’euros d’amendes l’an dernier. L’Américain Microsoft a écopé d’une amende de 777,5 millions d’euros pour pratiques anticoncurrentielles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

NIVELLEMENT

Il y a à peine une génération, certains pays d’Europe de l’Ouest étaient riches, comme l’Allemagne et la Belgique, et d’autres pauvres, comme le Portugal ou l’Irlande. Les subventions des fonds structurels et de cohésion ont permis la modernisation rapide des infrastructures et des industries.

TRANSPORTS et COMMUNICATIONS

La libéralisation des transports aériens et ferroviaires ainsi des télécommunications a fait baisser les prix des billets et des appels, avec les compagnies à bas coût et les liaisons pan-européennes comme l’Eurostar. La Commission, qui a fait baisser les prix des communications, s’attaque désormais aux tarifs abusifs des appels internationaux sur téléphone mobile.

ENVIRONNEMENT

Les plages et cours d’eau de l’Union européenne sont plus propres grâce à des rapports annuels distribuant bons et mauvais points. L’UE devient également un champion de la protection de la faune sur son territoire et au-delà. Elle a par ailleurs pris la tête de la lutte contre le changement climatique et s’est engagée à réduire ses émissions de gaz carbonique (C02) de 20% par rapport aux niveaux de 1990 d’ici à 2020.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur