Luminato: de l’art partout dans la ville


8 juin 2010 à 12h08

Préparez-vous à voir des concerts, des opéras, du théâtre un peu partout dans les rues de Toronto. Le festival Luminato arrive cette semaine et compte bien mettre la Ville-Reine à l’heure de la créativité. La 4e édition du festival des arts aura lieu du 11 au 20 juin.

Pas moins de 1000 artistes seront à Toronto pour le festival Luminato.

Cette année, l’accent sera mis sur l’Afrique contemporaine, comme fil rouge de ces 10 jours de spectacles.

«Le thème de cette quatrième édition est l’Afrique contemporaine et les relations entre les différentes cultures.

Ce qui est très intéressant, surtout dans une ville aussi multiculturelle que Toronto», explique Chris Lorway, directeur artistique du festival. Pendant l’année, Chris Lorway parcourt le monde à la recherche d’artistes de tous les genres.

Car c’est là que réside la particularité de Luminato: c’est un festival pluridisciplinaire. Toutes les formes d’art sont représentées comme l’opéra, la danse, le théâtre, la musique, le cinéma mais aussi la mode, la littérature ou la gastronomie.

Le but est de créer des rencontres improbables entre des artistes aux univers très différents, mais aussi de convier le public à participer puisque le festival a lieu partout dans la ville, et souvent dans les rues ou dans l’espace public.

Certaines représentations sont même gratuites. Luminato transforme alors la ville pour en faire un gigantesque décor artistique.

Par exemple, l’installation Ship’O Fools va transformer le parc Trinity Bellwood. Les artistes canadiens Janet Cardiff et George Bures Miller vont y reconstituer une jongue chinoise renflouée de 9 mètres de long. «Nous allons encore plus loin cette année dans l’habillage de la ville. Cela fait partie des nouveautés de la 4e édition», confie le directeur artistique.

Autre nouveauté, la présence de magiciens de renommée internationale pour une série de spectacles qui remettront en cause toutes nos certitudes. Juan Tamariz, venu d’Espagne, Max Maven et Mac King nous feront voir des choses insoupçonnées comme des manteaux qui rendent invisibles.

Et quand on demande au directeur artistique quel spectacle il ne faut pas rater, il cite sans hésiter la pièce en trois parties The African Trilogy, en première mondiale au festival. «C’est une pièce écrite par trois dramaturges et dirigée par trois metteurs en scène de six pays différents. Ils offrent un point de vue très intéressant sur la rencontre entre l’orient et l’occident», détaille Chris Lorway.

Les artistes francophones

Plusieurs artistes francophones seront présents à Luminato. Et notamment Rufus Wainwright qui sera mis à l’honneur à travers deux spectacles: tout d’abord l’opéra Prima Donna, le premier composé par l’artiste francophone. Il raconte une journée de la vie de Régine Saint Laurent ancienne soprano adulée qui décide de revenir sur le devant de la scène.

Et Rufus Wainwright sera également en concert pour présenter son nouvel album All days are night : songs for Lulu. Attention, il ne sera là qu’un soir, le 15 juin au Elgin Theatre.
www.luminato.com

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Quiz : Jean-Paul 1er

23 septembre
Vrai ou Faux: Jean-Paul 1er demeure, à ce jour, le dernier pape de nationalité italienne? Et d'autres questions sur ce pape assez spécial.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 7h00

Difficile retour à la vie civile après l’Afghanistan

L'Aquilon
Le capitaine Jocelyn Démétré a écrit son histoire pour exorciser ses démons
En lire plus...

22 septembre 2018 à 11h00

Les écoles des Franco-Colombiens coûtent trop cher?

Après un procès lancé en 2013 et un appel qui s’est soldé en juillet par une défaite, l’ultime recours est la Cour suprême du...
En lire plus...

22 septembre 2018 à 9h00

Crêpe Street, le vendeur de crêpes itinérant à Toronto

food truck
Le camion Crêpe Street, crée par un jeune Français et sa compagne torontoise, sillonne les rues de Toronto depuis deux mois.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 13h00

Une croisée des mots pancanadienne à Toronto

Bibliothèque de Yorkville
Blaise Ndala le 18 octobre à la Bibliothèque de référence, puis à Didier Leclair le 15 novembre à Yorkville.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 11h25

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur