Louise Pitre a chanté pour la Fondation Lavoie


26 février 2013 à 9h37

Plus de 250 personnes ont assisté, jeudi soir dernier, au concert de Louise Pitre au bénéfice de la Fondation Hélène-Tremblay-Lavoie, au Centre St. Lawrence rue Front.

Ce premier rendez-vous est un succès, selon les organisateurs Sylvie Lavoie et Jean Roy.

La Fondation cherche à financer l’établissement de soins de longue durée pour les francophones en fin de vie, souvent touchés par des maladies dégénératives comme l’Alzheimer. Il arrive qu’ils en perdent leur langue seconde, l’anglais, rendant un environnement francophone encore plus important.

Il n’y a présentement qu’une dizaine de places réservées aux francophones dans tout le Grand Toronto, le Pavillon Omer Deslauriers au Centre Bendale Acres à Scarborough.

La mère de Louise Pitre a connu celle de Sylvie Lavoie à la seule résidence francophone du genre du sud de l’Ontario, le foyer Richelieu à Welland, d’où son implication comme co-présidente d’honneur de la Fondation, avec Sylvain Landry.

Louise Pitre est connue sur la scène internationale pour ses rôles dans des comédies musicales comme Les Misérables et Mamma Mia!, tandis que le copropriétaire de la Galerie Thompson-Landry est aussi chef d’orchestre et chanteur d’opéra. Les deux artistes ont chanté ensemble jeudi soir.

Accompagnée de sa pianiste et complice Diane Leah, Louise Pitre a proposé des classiques d’Édith Piaf et de Jacques Brel, de même que des pièces du répertoire de Broadway – dont sa chanson de Fantine dans Les Miz – qui ont fait le bonheur de l’auditoire.

Glissant constamment du français à l’anglais, ses commentaires entre les chansons ont souvent fait rire ou ému le public torontois.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Sur la route de la diaspora francophone nord-américaine

Musée de l'Amérique francophone
La petite mais riche exposition PARTIR au Musée de l'Amérique francophone à Québec
En lire plus...

20 juillet 2018 à 12h00

D’un océan à l’autre en Citroën 1923

Christian Darrosé
Parti de Vancouver, Christian Darrosé est en route pour Terre-Neuve
En lire plus...

20 juillet 2018 à 10h00

Une étoile avalée par un trou noir

trou noir avale étoile
À 150 millions d’années-lumière de la Terre
En lire plus...

Des animaux nuisibles, mais intelligents

écureuil
Rats, écureuils et corbeaux apprennent au contact des humains
En lire plus...

Effet placébo : ça marche même en dormant !

médecine
Moins de douleur, d’anxiété et de troubles du sommeil après l'application d'une fausse crème anti-douleur
En lire plus...

19 juillet 2018 à 12h30

Utilise-t-on trop de pesticides ?

environnement
Il importe de mieux contrôler les organismes nuisibles, mais il n’est peut-être pas nécessaire d’épandre à tous les coups
En lire plus...

19 juillet 2018 à 7h00

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Défi démographique «alarmant» pour les Franco-Ontariens

Commissariar aux services en français de l'Ontario
François Boileau se projette dans l’avenir
En lire plus...

18 juillet 2018 à 15h00

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur