L’Ordre du Canada au «père» de la Loi sur les services en français

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’ancien ministre libéral provincial Bernard Grandmaître, considéré comme le «père» de la Loi sur les services en français de l’Ontario (LSF), a été décoré de l’Ordre du Canada la semaine dernière. «Nous sommes très fiers de voir qu’un contributeur de la communauté franco-ontarienne soit ainsi honoré et reconnu pour son apport, tant au niveau provincial que fédéral», a déclaré le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Denis Vaillancourt.

«La communauté franco-ontarienne n’oublie pas ce qu’elle doit à ce député et militant francophone hors pair qui a inscrit une des plus belles et des plus importantes pages de notre histoire en faisant adopter cette loi en 1986.»

Au sein du gouvernement de David Peterson, M. Grandmaître a été le premier à occuper le poste de ministre délégué aux Affaires francophones de l’Ontario.

Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, rappelle que «l’adoption de la Loi, en 1986, constitue le résultat de longues luttes menées par la communauté de langue française de l’Ontario pour la reconnaissance de ses droits».

Le commissaire Boileau, qui est justement chargé de surveiller l’application de la LSF, indique que «cette avancée historique a contribué à assurer la pérennité du patrimoine culturel de la population francophone, à assurer sa sauvegarde pour les générations à venir et à promouvoir la vitalité de cette communauté minoritaire en Ontario». Il se dit «honoré de poursuivre cette mission».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur