L’Ontario met ses jeunes au vert

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 1er mai dernier, le gouvernement Mc Guinty a renforcé son implication en terme d’éducation environnementale, en reconduisant notamment son soutien au programme EcoSchools. Parallèlement, deux sites web destinés aux jeunes sont mis en ligne depuis peu, et auront pour charge de prolonger l’éducation écologique des jeunes générations ontariennes.

«Le changement climatique est le défi de notre génération. En informant les élèves et en les incitant à agir sur les enjeux environnementaux et le changement climatique, l’Ontario est gagnant sur deux plans. Nous écoles seront plus saines et nos collectivités plus écologiques, et nous formerons les leaders et les innovateurs en environnement de demain», soulignait la ministre de l’Environnement Laurel Broten, alors que son ministère venait d’annoncer les récentes évolutions dans le domaine, en collaboration avec l’Éducation.

Une déclaration corroborée par son homologue de l’Éducation, Kathleen Wynne: «Nous devons aider les élèves à faire fond sur les connaissances et le leadership donc ils ont déjà fait preuve sur les enjeux du changement climatique. Notre gouvernement s’est engagé à appuyer chaque élève en lui offrant une éducation environnementale qui l’incite à prendre des mesures concrêtes.»

Cet engagement, essentiellement matérialisé par le programme EcoSchools, a été donc logiquement renouvelé.

Ce projet d’éducation environnemental, en partenariat avec l’organisme Evergreen, se penche à la fois sur la façon dont on fait fonctionner les écoles, mais également sur le contenu des cours des élèves. À ce jour, 107 écoles dans six conseils scolaires à travers la province sont soumises à la certification EcoSchools. Evergreen se charge d’administrer une subvention de 500 000 $ afin de soutenir la croissance et l’expansion du programme.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au delà du programme EcoSchools, le gouvernement de l’Ontario a également souhaité investir le monde de l’informatique avec le lancement de deux sites Internet dédiés aux jeunes. Ces deux plateformes cybernétiques, évidemment tournées sur l’éducation environnementale, s’adresseront chacune à un public différent.

Naturellement.ca, destiné aux élèves du secondaire, propose un concept unique, dixit Sandra Giangioppo élève au William Lyon Mackenzie Collegiate Institute de Toronto: «La plupart des sites web gouvernementaux sur l’environnement vous bombardent de renseignements et de statistiques ennuyeuses. Par contre, Naturellement.ca utilise des techniques créatives comme des clips vidéos et des renseignements intéressants pour attirer votre attention et vous aider à comprendre les enjeux environnementaux importants.»

L’autre site web, ontario.ca/ecozone, sera articulé sur le même principe, mais ciblera prioritairement les élèves de l’élémentaire.

Outre ces initiatives, l’équipe gouvernementale a mandaté il y a peu une étude auprès du Conseil du curriculum de l’Ontario sur le contenu et le mode d’enseignement qui régit les cours écologiques à l’élémentaire et au secondaire. Un travail dont les conclusions sont attendues pour l’été 2007. C’est là une perspective évolutive propre à l’éducation, mais que l’on retrouve sur une dimension provinciale.

Le ministère promet en effet que la prochaine étape consistera en l’annonce d’un «plan contre le changement climatique, qui aidera les Ontariens à faire leur part pour rendre notre province plus propre et plus verte tout en conservant la force de son économie.» Un défi dans la lignée des mesures déjà prises pour la protection de la «ceinture verte» sud-ontarienne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur