L’itinérance chronique éliminée d’ici 10 ans?

Partagez
Tweetez
Envoyez

Dans le cadre de sa Stratégie de réduction de la pauvreté, le gouvernement libéral de l’Ontario vient de se donner l’objectif «ambitieux» de mettre fin à l’itinérance chronique d’ici 10 ans en mettant en œuvre les recommandations de son Comité consultatif d’experts créé en janvier dernier par les ministres Deb Matthews (Conseil du Trésor) et Ted McMeekin (Affaires municipales et Logement).

Le rapport du Comité souligne la complexité de l’itinérance et la nécessité de prendre des mesures pour l’atténuer:
– prévoir jusqu’à 10 millions $ sur deux ans en financement ciblé du Fonds pour les initiatives locales de réduction de la pauvreté;
– cibler les jeunes, les Autochtones, l’itinérance chronique et l’itinérance liée à la transition hors des prisons et hôpitaux;
– obliger les municipalités à effectuer un dénombrement des itinérants.

Le terme «itinérance chronique» s’applique aux personnes qui sont actuellement sans abri et l’ont été pendant six mois ou plus au cours de la dernière année.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Comité a reçu des observations de 40 intervenants clés représentant 15 groupes et de neuf municipalités ou régions: Hamilton, Cochrane, Durham, Peterborough, Thunder Bay, Waterloo, Toronto, London et Peel.

Par ailleurs, le gouvernement provincial est à mettre à jour sa Stratégie à long terme de logement abordable à la lumière du rapport du Comité et des nouvelles recherches sur les pratiques exemplaires en matière de logement et d’itinérance.

La vice-première ministre Deb Matthews, qui est également responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté, affirme qu’elle travaille à ce «que personne ne soit abandonné et que chaque Ontarienne et Ontarien puisse se réaliser pleinement».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur