L’inaccessible Toronto…

Partagez
Tweetez
Envoyez

Toronto devient de plus en plus riche et de moins en moins accessible à la classe moyenne, selon l’économiste en chef de la Banque de Montréal (BMO) Sherry Cooper.

Pourquoi? Parce que des millions de dollars sont investis dans la fabrication de condos et hôtels de luxe, ce qui contribue à attirer des gens riches, célèbres, à la recherche d’un confort extrême. Les statisticiens ont du mal à mesurer ce phénomène selon Sherry Cooper, mais des millions de dollars venus de l’étranger sont investis à Toronto dans l’acquisition de condos de luxe.

De plus en plus d’hommes et de femmes d’affaires décident de s’offrir un pied-à-terre plus que confortable dans la capitale financière du Canada.

Et Toronto se retrouve avec de plus en plus d’hôtels et de condotels à 5 étoiles, scintillants et spectaculaires. «Toronto est en train de devenir un centre commercial et financier de classe internationale, comme New York et Londres» affirme Sherry Cooper.

Le milliardaire Donald Trump, qui a lancé la construction d’une tour de luxe récemment dans la Ville-Reine, a révélé que le pied carré dans son édifice sera vendu entre 1 300$ et 1 800$ à Toronto, alors qu’il serait offert à plus de 5 000$ à New York et à Londres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les risques d’attentats terroristes à Toronto sont moins élevés, selon l’économiste de BMO. Des commerces de haute couture sont ouverts, d’autres prennent de l’expansion», affirme-t-elle, faisant référence aux boutiques Holt Renfrew, Chanel, Gucci et Escada. Les rénovations dans les musées (ROM, Gardiner et AGO) attirent les investisseurs, entraînent l’ouverture de restaurants chics et l’embourgeoisement de la rue Bloor à l’ouest de la rue Avenue, notamment.

Ces changements vont permettre à la ville et au gouvernement d’augmenter leurs revenus, mais Toronto et surtout son centre-ville risquent de devenir un club très sélect pour gens riches seulement.

Hausse de l’inflation

Forte hausse de l’inflation en septembre. Le taux d’inflation est passé en Ontario de 1,6% en août à 2,3% le mois dernier. Cette progression est attribuable à la hausse des prix des vêtements et à la croissance des prix de l’essence. Le prix du litre d’essence a bondi, au Canada, de 12,7% de septembre 2006 à septembre 2007.

La tendance de l’inflation est à la baisse toutefois selon plusieurs économistes en raison de la baisse attendue par les détaillants canadiens des prix des biens. Les associations de consommateurs et le ministre fédéral des Finances demandent aux détaillants de refléter la hausse du dollar canadien dans les prix offerts aux clients.

Baisse de salaire en vue?

La forte progression du dollar canadien pourrait avoir un impact sur votre salaire. Si vous travaillez dans le secteur de l’automobile, il semble que certains employeurs commencent à exiger la parité entre la rémunération versée aux Canadiens et Américains.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon le président des Travailleurs canadiens de l’automobile Buzz Hargrove, cette pratique pourrait entraîner une baisse des salaires versés au pays. À son avis, les constructeurs automobiles seraient tentés de refiler la facture liée à la fluctuation des devises aux travailleurs. La hausse du dollar canadien a contribué à la suppression de 300 000 emplois dans le secteur manufacturier au Canada depuis 5 ans.

Vous êtes endettés!

Les Canadiens s’endettent, mais il semble qu’ils ne le réalisent pas trop! Dans un rapport, l’Association des comptables généraux accrédités du Canada soutient que l’endettement moyen des ménages a grimpé de près de 5% par année depuis 30 ans.

C’est plus rapide que le taux de croissance de leurs revenus, de leurs actifs ou du PIB. Pourtant, seulement 14% reconnaissent que leurs dettes se sont accrues depuis 3 ans. Une bonne quantité de Canadiens n’épargnent pas d’argent et 20% seraient également incapables de faire face à une dépense imprévue de 5 000 dollars. Inquiétant…

Gérald Fillion est journaliste spécialisé en économie à Radio-Canada. Consultez son carnet: www.radio-canada.ca/carnet.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur