L’homosexualité divise le monde

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un institut de recherche et de sondage non partisan, le Pew Research Centre (Washington), a mené une étude auprès de 39 pays et a conclu que le Canada et la plupart des pays d’Europe ont un taux élevé d’acceptation de l’homosexualité.

Ce n’est pas le cas dans des pays musulmans et dans les États de l’Afrique subsaharienne.

L’étude de Pew Research Centre a été menée auprès de 37 000 personnes. Les résultats démontrent que 80% des Canadiens accepte le comportement homosexuel, une augmentation de 10 points depuis 2007.

En Espagne et en Allemagne, le taux d’acceptation s’élève respectivement à 88% et 87%.

En France, où le mariage pour tous vient d’être autorisé, le taux se situe à 77%.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Aux États-Unis, seulement 60% de la population accepte le comportement homosexuel. C’est quand même une nette augmentation depuis cinq ans (49% en 2007).

La condamnation de l’homosexualité est cependant très élevée en Afrique. Au Nigéria, par exemple, 98% des répondants rejettent le comportement homosexuel. En Ouganda, au Sénégal et au Ghana, le taux atteint 96%.

Les pays musulmans – on s’en doute – ont un taux élevé de rejet de tout comportement homosexuel. Il se situe à 97% en Jordanie, 95% en Égypte, 94% en Tunisie et 93% en Palestine.

À la lumière de ces données, il n’est pas étonnant que le nombre de réfugiés homosexuels cherchant asile au Canada augmente. Heureusement qu’il y a des organismes comme FrancoQueer pour les accueillir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur