En partenariat avec
Conseil scolaire Viamonde

L’estime de soi chez l’enfant

Partagez
Tweetez
Envoyez

À quand remonte la dernière fois où vous avez été fier de vous? Hier lorsque votre collègue de bureau a été ébahi par le travail que vous avez fait? Ce matin lorsque vous avez réussi le mot croisé?

Comme on se sent bien lorsqu’on est fier de soi. On se sent énergisé, rempli d’une énergie fraîche, notre cerveau sécrète des endorphines qui stimulent notre euphorie. On a donc tout avantage à être heureux le plus souvent possible.

Prérequis à l’estime de soi

Pour développer son estime de soi, il existe toutefois des prérequis obligatoires. Le psychologue américain Abraham Maslow a développé une échelle classant les différents besoins qui motivent le comportement humain.

Selon cette échelle, l’individu doit combler ses besoins de bases avant de pouvoir rechercher la satisfaction de ses besoins supérieurs.

Sa théorie est communément appelée la Pyramide de Maslow. La base de la pyramide est la satisfaction des besoins physiques tels manger et dormir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au deuxième étage de la pyramide, se trouve le besoin de sécurité c’est-à-dire de se sentir à l’abri du danger.

Lorsque ces deux bases sont bien installées chez l’individu, ce dernier est en assez bonne condition pour tenter de satisfaire le troisième besoin, celui d’appartenance et d’amour.

Au quatrième niveau, il sent le besoin d’exprimer son besoin d’estime de soi. On constate donc que l’estime de soi ne peut pas se développer sans avoir satisfait les étapes précédentes.

En effet, comment avoir une bonne estime de soi lorsqu’on n’a presque rien à se mettre sous la dent, qu’on n’a pas de logis pour être en sécurité et qu’on ne se sent pas aimé.

La société canadienne a tenté de combler les deux bases de la Pyramide de Maslow en s’assurant que tous les Canadiens disposent d’argent pour se nourrir et se loger.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mais la société ne peut pas s’ingérer dans les foyers pour soutenir le besoin d’appartenance et d’amour des enfants. C’est à la famille d’y contribuer.

Aimer son enfant c’est lui faire sentir qu’il est important aux yeux du parent. C’est lui dire quotidiennement qu’il est beau et qu’il est gentil, lui répéter qu’il est capable d’accomplir de belles choses.

L’aimer c’est le toucher et le regarder dans les yeux pour qu’il ressente physiquement le message d’amour de ses parents. L’enfant n’est pas parfait mais le parent a la responsabilité de l’encourager à développer ses qualités et de l’accompagner pour améliorer les autres aspects par le soutien positif, quelque soit son âge.

Être fier de soi

Si l’adulte aime être fier de lui et qu’il possède une bonne estime de lui-même, l’enfant en a davantage besoin puisqu’il est en train de se former comme individu. Son identité personnelle et son identité sociale sont en construction.

Être fier de soi c’est donc la représentation de l’estime de soi. L’estime de soi est, elle, la conscience de la valeur personnelle qu’on se reconnaît dans différents domaines.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’estime de soi est donc liée à ce que l’on connaît de nous-même. Elle est liée aussi à ce que nous percevons que nous sommes par rapport aux autres et vu des autres.

Il y a donc une partie du développement de l’estime de soi qui est interne et l’autre qui est externe. La personne qui est fière d’avoir réussi le mot croisé est rassurée en l’interne, elle a atteint un objectif personnel.

La personne qui est fière de son travail parce que son collègue l’a encouragé est rassurée de l’externe, c’est-à-dire que c’est l’encouragement extérieur qui soutient son estime de soi.

Une bonne estime de soi peut donner à l’enfant une énergie et des ressources internes pour contrer une situation difficile, encourager la réalisation de ses objectifs et de ses rêves, faire fi des commentaires malveillants envers lui sachant à l’intérieur de lui qu’il n’est pas ce que l’autre dit.

L’enfant développe donc son estime de soi tout au long de sa jeunesse par l’accumulation de ses réussites, alimentées par les jugements positifs des personnes significatives.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mais il faut rappeler que l’estime de soi prend sa source dans l’appartenance et l’amour. C’est un travail de longue haleine pour les parents.

Mais Papa et Maman seront tellement fiers de leur progéniture, beaucoup plus fier que la réussite d’un mot croisé.

En partenariat avec

Conseil scolaire Viamonde

Chez Viamonde, tout élève peut développer son plein potentiel. Dans nos écoles, nos professionnels dévoués et compétents encadrent les élèves dans une atmosphère favorisant la croissance et le succès de chaque jeune. Cliquez ici pour en savoir plus!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur