Les travailleurs manuels ne sont plus requis au Canada

Partagez
Tweetez
Envoyez

Mondialisation oblige, une récession s’est amorcée. Il fallait s’y attendre, le transfert de la demande en travailleurs manuels vers les pays à main-d’œuvre bon marché commence à se faire sentir sur l’économie du pays.

Dans les régions, on enregistre déjà des baisses du chiffre d’affaire chez les commerçants locaux pouvant aller jusqu’à 20% en 2005. Nous entrons dans une nouvelle ère où les travailleurs manuels ne sont plus requis dans notre pays. Pourtant, ils existent. Si nous laissons aller la situation sans rien changer, nous allons bientôt avoir toute une classe de la société sur l’aide sociale. Et ce sera trop lourd à supporter par les autres travailleurs.

C’est une voie sans issue. Sommes-nous un peuple d’autruches? Je crois au contraire que nous devons regarder la situation bien en face et tenter de voir à l’avance ce qui attend notre peuple dans la prochaine décennie, même si ce n’est pas rose. C’est seulement lorsqu’on prend conscience d’un problème qu’on peut amorcer une réflexion et chercher des solutions. Plus on commence à chercher et donc à agir tôt, moins on sentira les conséquences du changement qui s’est déjà amorcé dans notre société.

Ces changements touchent le système économique, la définition des classes sociales et les tâches assignées à chacune d’elles. Réveillons-nous et vite! Je n’ai pas l’intention de faire l’autruche jusqu’à ce que le lion arrive… et vous?

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur