Les Raptors restent en vie dans la série après deux prolongations

118-112

Pour ces finales de conférence, c'est le rouge qui prévaut à l'Aréna Scotiabank.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Il aura fallu deux périodes supplémentaires dans le match 3 aux Raptors de Toronto pour décrocher leur première victoire de la série face aux Bucks de Milwaukee. Dos au mur dans ces finales de conférence de l’Est, les hommes de Nick Nurse ont conservé leurs chances de qualification grâce à un succès sur le score de 118-112.

Le match 4, mardi à l’Aréna Scotiabank, sera tout aussi important. Une victoire leur permettrait de revenir à 2 partout et de relancer totalement la série.

Le fil du match

Marc Gasol affiche un visage bien différent des deux premiers matchs. Il signe d’entrée deux tirs à 3-points et une passe décisive pour Siakam. Toronto mène 13-5 après 4 minutes de jeu. Le duo Gasol Siakam est retrouvé avec 16 des 18 premiers points torontois (18-7). Norman Powell prend le relais sur la fin du premier quart avec 10 points et Toronto mène 30-21.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Bucks restent sûrs de leur force et de leur jeu. Ils peuvent compter sur la profondeur de leur banc. Discret dans la série jusque-là, Connaughton inscrit deux tirs primés coup sur coup et ramène les siens à 32-27. Antetokounmpo, bien défendu sur jeu placé, profite de bonnes défenses de son équipe pour inscrire 4 points en contre-attaque (36-33). La défense des visiteurs rend la vie difficile à Leonard. Ce dernier parvient malgré tout à bien lire le jeu sans forcer. Les Raptors,sur un tir à 3-points d’Ibaka, rejoignent les vestiaires avec 7 points d’avance (58-51).

L’attaque torontoise est en échec en début de troisième quart. La défense des visiteurs n’y est pas pour rien. Elle leur permet de revenir rapidement au score (65-62). Toronto parvient malgré tout à rester devant grâce notamment à deux tirs à 3-points de Siakam, mais ne compte plus que deux longueurs d’avance au terme du troisième quart (77 -75).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Milwaukee revient à 88 partout à 4 minutes 11 de la fin. Les Torontois ont l’occasion de tuer le match à 96-94, mais Siakam rate ses deux lancers. Il reste 7 secondes, la balle revient à Milwaukee. Middleton est contré, dans un premier temps, mais il parvient à prendre son propre rebond et égalise (96-96). Il reste deux secondes pour gagner. Leonard est bien marqué par Middleton et ne peut recevoir le ballon. C’est Siakam qui en hérite, mais son tir à 3-points est raté.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les prolongations

Les deux équipes ne se lâchent pas lors des cinq premières minutes supplémentaires. George Hill est plein de sang-froid pour égaliser à 103 partout à 14 secondes. Leonard a la balle de match, mais il ne met pas dedans. C’est reparti pour cinq minutes de plus! Le match est toujours serré et Toronto va réaliser un petit break en prenant 4 points d’avance sur un tir de Leonard (114-110).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

The Klaw provoque derrière la perte de balle de Middleton avec un retour en zone. Siakam, envoyé aux lancers francs, se rattrape avec deux réussites qui assurent la victoire des Raptors, au bout du suspense, dans une ambiance suffocante.

L’analyse

Après avoir assumé la responsabilité de la défaite suite à son match 2 raté, Marc Gasol a donné la meilleure des réponses. S’il a connu un petit trou d’air en troisième quart, il a en revanche réalisé un match très solide sur le reste de la rencontre. Il termine avec 16 points, 12 rebonds, 7 passes décisives et 5 contres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La défense sur Giannis Antetokounmpo, le joueur vedette des Bucks a été également une des clés du succès des Raptors. Avec Kawhi Leonard et très souvent un deuxième joueur sur le dos, le Greek Freak a connu une soirée difficile au scoring. Les Torontois l’ont limité à 12 points à 5/16 au tir et lui ont fait commettre 8 pertes de balle. Il a tout de même eu de l’influence sur le jeu, en attaque avec 7 passes décisives et en défense avec un total de 23 rebonds, dont 20 défensifs!

Avec leurs meilleurs scoreurs bien défendus (Middleton 3/16, Bledsoe 3/16, Mirotic 3/11), les Bucks sont restés dans le match grâce à leur banc. En effet, Malcolm Brogdon et George Hill ont inscrit 44 points à eux deux et les remplaçants visiteurs ont totalisé 54 unités, soit près de la moitié des points de l’équipe.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Côté Raptors, Nick Nurse a dû jongler avec les problèmes de fautes. Kyle Lowry expulsé pour 6 fautes en début de quatrième quart, c’est Fred VanVleet qui a eu la lourde responsabilité de mener l’équipe sur la fin de match. Le meneur n’a une nouvelle fois pas été en réussite (1/11), mais a tenté d’avoir de l’influence sur le jeu d’une autre manière avec 6 passes décisives à son actif.

Powell et Leonard portent l’attaque

Sur leur banc, les Raptors ont en revanche pu compter sur un excellent Norman Powell. Déjà très en vue dans les deux premières confrontations, il a parfaitement suppléé un Danny Green fâché avec son tir (3 points à 1/9). Norm’ termine le match avec 19 points à 7/13 au tir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Enfin, malgré une blessure à la jambe contractée dès la première action, Kawhi Leonard a réussi à avoir un impact important sur la rencontre. Bien défendu en début de match, avec des prises à deux voire à trois, il a parfaitement su lire le jeu pour trouver ses coéquipiers en mouvement (5 passes décisives). Dans les instants décisifs, il a finalement réussi a prendre le dessus sur l’excellente défense de Middleton, et a pris les choses en main en prolongations.

Sa ligne de stats finale est une nouvelle fois impressionnante: 36 points, 9 rebonds, 5 passes et une défense intense pendant 52 minutes!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les réactions

Nick Nurse (entraîneur Raptors): «Je pense que de manière générale nous avons joué avec un état d’esprit plus dur. Nous n’avons pas eu trop le choix par rapport au temps de jeu et nous nous sommes accrochés. Les joueurs ont joué toutes ces minutes et ont continué à se battre. Ils ont fait tout ce qu’ils ont pu pour nous garder dans le match et faire de bonnes actions.» 

Kawhi Leonard (ailier Raptors): «(sur les lancers francs ratés par Siakam) Je me suis dit « j’ai joué presque une heure ce soir (dimanche) » et il m’a répondu « désolé, Kawhi, je mettrai les lancers francs la prochaine fois ». […] Je veux juste gagner. C’est tout. Nous sommes là et personne ne veut être éliminé. Nous voulons continuer à nous battre pour atteindre notre but. C’est ce qui me rend fier.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Marc Gasol (pivot Raptors): «Quand vous jouez très mal et que votre équipe gagne, c’est plus facile de dormir. C’est certain que ces dernières 48 heures, je me sentais vraiment nul. Je suis donc heureux que nous ayons gagné ce soir.»

Les chiffres du match

Meilleurs marqueurs
Toronto: Leonard 36
Milwaukee: Hill 24

Meilleurs rebondeurs
Toronto: Gasol 12
Milwaukee: Antetokounmpo: 23

Meilleurs passeurs:
Toronto: Gasol 7
Milwaukee: Antetokounmpo 7

55-63: on surveille la bataille au rebond depuis le début de la série, tant ce secteur a été décisif lors des deux premières rencontres. Si Milwaukee a une nouvelle fois remporté le duel dans sa globalité, Toronto a bien répondu présent en inscrivant 16 points en seconde chance sur 8 rebonds offensifs captés. Giannis et ses coéquipiers n’ont pas pu faire la différence à ce niveau-là, cette fois-ci. Ils n’ont inscrit que deux points de plus que les Torontois (18) sur 13 rebonds offensifs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

2: à la traîne pendant quasiment la totalité de la rencontre, les Bucks n’ont jamais mené de plus de deux points dans la rencontre. Une défaite des Raptors aurait été tellement cruelle avec un tel scénario, eux qui ont compté jusqu’à 11 points d’avance.

Le francophone du match

Pascal Siakam a très bien rebondi après un début de série compliqué. Même s’il a raté deux lancers francs qui auraient pu écourter le match, le Camerounais a réalisé un match complet. Libéré de la défense individuelle sur Giannis, il a semblé avoir plus d’énergie en attaque. Cela lui a permis d’être plus adroit (9/18 au tir dont 2/5 à 3-points) et de terminer deuxième meilleur marqueur du match avec 25 points auxquels il a ajouté 11 rebonds et 3 interceptions.

Retrouvez toute l’actualité de la NBA chez notre partenaire Inside Basket.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur