Les Raptors écrasent les Hornets en deuxième mi-temps!

132-96

Avec 17 points et 6 passes décisives, Norman Powell a parfaitement contribué à la victoire des Raptors. Photo: Chris Young
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Raptors ont réalisé la prestation collective la plus aboutie de leur histoire avec 40 passes décisives sur 50 paniers marqués et se sont largement imposés face aux Hornets de Charlotte, lundi soir. De retour à la maison après un voyage sur la côte ouest réussi (3-2), les hommes de Nick Nurse avaient tout de même à cœur de rebondir après leur défaite à Dallas et surtout de poursuivre leur série de victoires à domicile. Il leur aura fallu une mi-temps pour prendre la mesure d’une jeune équipe de Charlotte, qui a montré deux visages diamétralement opposés sur les deux mi-temps.

Cette démonstration collective a permis à plusieurs joueurs de briller et de battre leurs records en carrière. C’est le cas d’OG Anunoby (24 points) et Terrence Davis (16 points), ainsi que Norman Powell aux passes décisives (6).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le fil du match

Dans le sillage d’une défense agressive et d’un Norman Powell saignant en attaque, Toronto démarre le match par un 7-0. James Borrego prend rapidement un temps mort et relance quelque peu les visiteurs.

Les Raptors font malgré tout la course en tête. Siakam prend le relais de Powell. Les locaux restent devant jusqu’à la fin du premier quart, mais les Hornets, adroits de loin à l’image de Graham (8 points), finissent plus fort. Ils recollent à un point au terme des 12 premières minutes de jeu (26-25).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le deuxième quart repart sur les mêmes bases. Charlotte prend momentanément l’avantage, mais les Raptors répondent par l’intermédiaire d’un Hollis-Jefferson au four et au moulin. L’intérieur plein d’énergie est impressionnant au rebond offensif et précis à la finition sous le cercle. Il signe 15 points en première mi-temps. L’adresse à 3-points des Hornets (9/20) leur permet de rester dans le match. Ils ne comptent qu’un retard de 4 unités à la pause (60-56).

La dynamique à 3-points s’inverse

L’adresse de loin des Hornets n’est plus la même au retour des vestiaires. Ce sont au contraire les Torontois qui se montrent très adroits dans cet exercice. Anunoby et VanVleet par deux fois chacun marquent à 3-points et les champions en titre prennent 16 points d’avance à mi-parcours dans le troisième quart.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette troisième période est à sens unique. OG Anunoby prend feu, Toronto domine au rebond et compte 21 longueurs d’avance (90-69).

Le Britannique sera obligé de quitter ses coéquipiers, blessé une nouvelle fois à l’œil suite à un coup de coude involontaire de Batum. Sans cette blessure, nul doute qu’il aurait fait grimper un peu plus son record en carrière.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le quatrième quart ne fera ensuite que confirmer la domination torontoise sur la rencontre. Charlotte n’y est plus et va rapidement mettre ses remplaçants sur le terrain. Toronto en fait de même et conclut la rencontre sur le score de 132-96. Dewan Hernandez marque ses premiers points en NBA. Hollis-Jefferson termine avec 15 points et 8 rebonds, tandis que Boucher est en double double avec 11 points et 11 rebonds.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Du côté des titulaires, Siakam a été sobre, mais efficace avec 20 points à 50% de réussite au tir, 8 rebonds et 5 passes. Marc Gasol réalise son meilleur match de la saison en étant proche du triple double avec ses 5 points, 8 rebonds et 9 passes. Enfin, Fred VanVleet a été maladroit (11 points à 3/12), mais il a parfaitement distribué le jeu (8 passes) et a été un vrai poison en défense comme en témoignent ses 4 interceptions.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

Réaction

Nicolas Batum (ailier Hornets): « C’était le genre de matchs en NBA où un moment tout va bien et après tout va mal. On a joué contre une grosse équipe qui a augmenté son intensité en deuxième mi-temps. On a mal démarré la deuxième, on est passé de -4 à -20 en à peine 4-5 minutes. Après, derrière, nous (les remplaçants) avons essayé de rentrer et de maintenir, mais c’est une équipe qui jouait à domicile qui est en confiance et bien coachée. Ça a été dur de revenir quand ils ont fait un écart comme ça. » […] (la défense des Raptors) c’est le coach, Nick Nurse a mis ça en place depuis la saison dernière. Ils sont actifs, ils sont intenses, très durs sur le ballon. Après, ils sont assez homogènes au niveau de l’attaque donc ils font beaucoup de changements. Ils ont été très actifs en deuxième mi-temps et ça a fait la différence. »

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur