Les Raptors dominateurs face aux Sixers

108-95

L'Aréna Scotiabank était pleine pour ces demi-finales de conférence de l'Est.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Raptors de Toronto et les Sixers de Philadelphie étaient les deux premières équipes à entrer en piste pour les demi-finales de conférence de la NBA, samedi soir.

Après être sortis facilement vainqueurs de leurs duels du premier tour, ces deux poids lourds de la conférence de l’Est se retrouvaient à l’Aréna Scotiabank pour la première confrontation d’une série au meilleur de sept manches.

Légèrement favoris du fait de l’avantage du terrain dont ils disposent et d’un effectif plus expérimenté, les Raptors ont assumé ce statut en menant la rencontre quasiment de bout en bout.

Au final, les Sixers n’auront été devant au score que lors du tout début de match, avant de subir le retour des Torontois emmenés par le duo Siakam-Leonard en premier quart. Par la suite il ne sont jamais repassés devant, s’inclinant sur le score de 108 à 85.

Le fil du match

Philadelphie prend le meilleur départ et signe un 7-2 pour commencer la rencontre. Toronto réagit et répond par un 9-0. Les Torontois maîtrisent ce premier quart grâce à Pascal Siakam et Kawhi Leonard qui inscrivent 32 des 39 points de leur équipe (39-31).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Philly se montre très agressif au rebond offensif et en défense et parvient à revenir à 1 point face aux remplaçants des Raptors accompagnés de Siakam (42-41). Kawhi Leonard et le reste des titulaires font leur retour sur le terrain et redonnent de l’élan aux locaux. The Klaw est inarrêtable, il affiche déjà 27 points à la pause, Siakam en compte 22 et TO mène 61 à 52.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’histoire se répètera dans les deux périodes suivantes. Chaque fois que les visiteurs réaliseront une série pour se rapprocher, les locaux trouveront la solution pour répondre et reprendre leurs distances. Ainsi, au terme du troisième quart remporté 31-29 par les Raptors, l’écart est de +11 (92-81). Toronto comptera jusqu’à 20 longueurs d’avance, avant que les remplaçants des deux équipes ne s’affrontent dans les trois dernières minutes. La rencontre se termine sur une victoire 108-95 de la franchise canadienne.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’analyse

Les Raptors ont réalisé le match que l’on attendait d’eux. Impressionnants en défense avec des rotations défensives très efficaces, ils se sont nourris de ces bonnes défenses pour inscrire 21 points en contre-attaque sur 14 pertes de balle de leurs adversaires.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Marc Gasol a parfaitement muselé le pivot vedette de l’équipe adverse, Joël Embiid. Il termine avec seulement 16 points et surtout 5/18 au tir. Il a en réalité scoré qu’une seule fois face à l’Espagnol. Ses quatre autres tirs ont été inscrits face à Serge Ibaka.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Kyle Lowry a lui aussi eu un rôle défensif très important, en gênant beaucoup ses adversaires directs. Il a ainsi provoqué plusieurs passages en force ou fautes offensive. Comme il en a le secret…

Le seul point noir de la rencontre aura été le très grand nombre de rebonds offensifs laissés aux Sixers (13) qui leur ont offert 14 points en seconde chance. C’est d’ailleurs ce qui leur a permis de rester longtemps dans la partie, alors qu’ils auraient dû être menés de 20 points à la mi-temps.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le banc a également été peu efficace et devra plus se montrer à l’avenir (voir les chiffres du match).

En attaque, Kawhi Leonard et Pascal Siakam ont tout simplement été exceptionnels. Le premier a  battu son record de points en carrière en série éliminatoire (45), le tout avec un très bon pourcentage de réussite (16/23). Jimmy Butler puis Ben Simmons en défense sur lui n’ont jamais semblé être en mesure de l’arrêter. Il est sorti à trois minutes de la fin sous les acclamations de la foule et des chants de «MVP».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le second a tout simplement fait passer une très mauvaise soirée à son adversaire direct, Tobias Harris, en grande difficulté. Le Camerounais finit avec 29 points à 12/15 au tir et 7 rebonds, le tout en limitant Harris à 14 points et à 6/17.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les réactions

Pascal Siakam (ailier Raptors): «J’ai vu ce que Kawhi a fait, il était incroyable. Il a trouvé ses zones de tirs, il les a rentrés, il a joué en pénétration. Je ne sais pas si vous avez vu ce que j’ai fait. J’ai fait les mêmes choses ? Non c’est vrai j’ai été bon, j’ai vraiment essayé de jouer sur mon rythme, en transition et prendre ce que la défense m’a donné. Quand Kawhi joue comme ça, c’est certain qu’il attire l’attention et ça m’ouvre le jeu. Donc j’en ai profité.»

JJ Redick (arrière Sixers): «Nous avons vu ce à quoi nous nous attendions. Nous devons juste faire un meilleur travail pour générer de bons tirs. Il doit y avoir un bon état d’esprit. On doit avoir des actions qui s’enchainent. Quand nous avons fait cela, notre attaque était bonne. Mais nous ne l’avons pas fait assez, c’est la raison pour laquelle nous avons shooté en dessous de 40%.»

Retrouvez l’intégralité des réactions des Sixers ainsi que toute l’actualité de la NBA, chez notre partenaire Inside Basket.

Les chiffres du match

Meilleurs marqueurs
Toronto: Leonard 45
Philadelphie: Redick 17

Meilleurs rebondeurs
Toronto: Leonard 11
Philadelphie: Harris 15

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Meilleurs passeurs
Toronto: Lowry 8
Philadelphie: Harris 6

2-14: Philadelphie a dominé au rebond offensif avec 13 prises qui lui ont permis d’inscrire 14 points en seconde chance. Les hommes de Brett Brown peuvent au moins se satisfaire de ce secteur du jeu, puisque de l’autre côté du terrain, ils n’ont laissé que des miettes aux Raptors. Ces derniers n’ont inscrit que deux petits points sur seulement deux rebonds offensifs captés.

10-24: On s’attendait à une domination du banc des Raptors dans cette série, qui devait être un facteur permettant aux Torontois de faire la différence. C’est finalement l’inverse qui s’est produit dans cette rencontre. Les remplaçants des Sixers ont marqué 24 points contre seulement 10 pour leurs adversaires.

51,9: C’est le pourcentage de réussite au tir des hommes de Nick Nurse. Ils ont été très adroits dans cette rencontre. Philly termine, comme l’a dit JJ Redick, en dessous des 40%, plus exactement à 39,3. Le basket-ball restant un sport d’adresse, la différence entre les deux équipes à ce niveau-là est significative.

Le francophone du match

Pour cette première manche dans le duel camerounais entre le natif de Douala et celui de Yaounde. Autrement dit, entre Pascal Siakam et Joël Embiid, c’est celui qui portait le maillot blanc de Toronto qui est sorti large vainqueur. Interrogé sur sa domination face à son adversaire direct, Tobias Harris, Siakam, en toute humilité, a préféré souligner la performance de toute l’équipe, plutôt que sa performance personnelle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«On a été pas mal en tant qu’équipe, à ce niveau là on affronte des joueurs talentueux et c’est un travail d’équipe face à ces joueurs. On sait qu’ils vont essayer de faire les choses différemment au prochain match, c’est à nous de rester concentrés.»

Prochaine rencontre lundi 29 avril à 20h à l’Aréna Scotiabank.

 

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur