Les Raptors de Toronto sont champions !

110-114

Après 7 saisons passées au club, Kyle Lowry soulève enfin le trophée Larry O'Brien.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Ils l’ont fait! Pour la première fois de son histoire, la franchise canadienne des Raptors de Toronto est championne de la NBA. Dans un match 6 de très haut niveau – probablement le plus beau de ces Finales – les hommes de Nick Nurse se sont imposés à l’Aréna Oracle (110-114).

Un match doublement historique puisqu’il marque le premier sacre NBA des Raptors et la dernière rencontre jouée par les Warriors dans l’aréna d’Oakland. En effet, la saison prochaine, la franchise de la baie déménagera à San Francisco dans une Aréna Chase flambant neuve.

Kyle Lowry donne le ton

Dans le sillage de Kyle Lowry et ses 5 points, les Raptors débutent la rencontre par un 8-0. Avec trois pertes de balle, l’attaque des Warriors peine à rentrer dans la rencontre. Ce n’est pas le cas de Siakam qui signe deux tirs primés tôt dans la partie (8-17).
Golden State commence à enfin trouver du rythme  en attaque pendant que tous les points des Raptors sont inscrits par Siakam (8) et Lowry (11). Klay Thompson à 3-points ramène les siens à 15-19. L’arrière est en feu et inscrit 10 points pour ramener les champions à 2 points (20-22).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.


DeMarcus Cousins fait une entrée remarquée. Bien servi par ses coéquipiers, il se montre dominant sous le cercle. Après avoir inscrit 5 points de suite, il trouve Green à 3-points qui donne le premier avantage du match aux locaux (27-26).

Pour protéger les faiblesses de Cousins, Steve Kerr passe en zone. Toronto trouve des solutions face à cette défense et reprend un léger avantage au terme du premier quart (32-33).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un deuxième quart intense

En début de deuxième quart, les Californiens insistent dans la peinture sur DeMarcus Cousins qui se joue de Serge Ibaka. Les Raptors répondent par de l’adresse de loin avec deux tirs primés de Siakam et VanVleet pour passer un 6-0 (38-43).
La défense des Warriors réagit dans la foulée. Marc Gasol fait quelques mauvais choix en attaque face à la pression défensive et les Torontois ne marquent plus pendant plus de 2 minutes 30, subissant à leur tour un 6-0 (44-43).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.


Le temps mort pris par Nurse ne parvient pas à casser le rythme des locaux qui  signent une nouvelle défense et un panier d’Iguodala (46-43). Kawhi Leonard remet l’attaque canadienne sur de bons rails et les deux équipes ne se lâchent plus jusqu’à la pause.

Au terme d’un deuxième quart d’une rare intensité, ce sont les Torontois qui mènent 57-60 avec un Kyle Lowry à 21 points.

Nouveau coup dur pour les Warriors

Le troisième quart repart sur les mêmes bases que le deuxième. Comme depuis trois rencontres, VanVleet débute la deuxième mi-temps en lieu et place de Green et se montre à son avantage (64-69). Stephen Curry prend 3 fautes, mais cela ne l’empêche pas dégainer à 3-points (70-72).

Le meneur des Warriors n’est pas le seul à faire face aux problèmes de fautes. Kyle Lowry écope de sa quatrième sur un repli défensif et une faute commise sur Iguodala.

Cela n’empêche pas le meneur de revenir en de troisième quart pour garder les Torontois proches de leurs adversaires (83-80). Nouveau coup du sort pour les Warriors! Ils perdent Klay Thompson, blessé au genou après une mauvaise réception à la suite d’une tentative de dunk.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’arrière quitte ses coéquipiers qui parviennent à conserver deux points d’avance à la fin du troisième quart. Kawhi Leonard d’une claquette pensait avoir égalisé à la dernière seconde, mais son panier est annulé après visionnage vidéo (88-86).

VanVleet, l’homme du quatrième quart

Malgré l’absence de Thompson et la réussite de VanVleet à 3-points, les champions en titre s’accrochent à leur avance en début de quatrième quart. Ils bénéficient de l’apport de leurs joueurs secondaires. Cook et Livingston mettent des points importants, imités par Cousins et Green sur rebond offensif (97-94).

À 5 minutes 39 de la fin, VanVleet, encore lui, inscrit trois lancers pour remettre les équipes à égalité (99-99).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Raptors emmenés par leur numéro 23 vont prendre une option sur la victoire avec 5 points d’avance à l’entrée des 3 dernières minutes (100-106). Comme dans le match précédent, les Warriors ne s’avouent pas vaincus. Draymond Green à 3-points puis Cousins ramènent leur équipe à 1 points avec 37,7 secondes à jouer.
Nick Nurse met en place une attaque qui donne un duel avantageux à Siakam, qui marque d’un flotteur (109-111). Les Raptors sentent toujours le souffle des champions en titre dans leur dos lorsque Curry inscrit deux lancers (110-111). Ils ne parviennent pas à effectuer la remise en jeu et Lowry demande un temps mort.

Au bout du suspense

La remise en jeu est effectuée cette fois-ci. Mais la pression défensive est telle que Danny Green pressé par Draymond Green envoie une mauvaise passe à Siakam. Golden State récupère la possession pour la victoire. Curry manque le tir de la gagne pour les Warriors. Le rebond est pris par Draymond Green qui perd la balle au profit de Leonard. Ce dernier assure la victoire aux lancers après avoir obtenu la faute. Les Raptors sont champions de la NBA !

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La ville de Toronto devient le théâtre de scènes de joies plus vues dans la capitale de l’Ontario depuis le titre des séries mondiales des Blue Jays en 1993.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La dédicace de Pascal Siakam

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur