Les projets de Tory et de Chow sont bons tous les deux

Transports en commun

Partagez
Tweetez
Envoyez

Il faudra investir à terme 80 milliards $ dans les transports en commun pour éviter l’asphyxie totale de la grande région de Toronto-Hamilton-Oshawa-Brampton-Newmarket, a prévenu Paul Bedford, l’ancien urbaniste en chef de la Ville de Toronto, lors d’une conférence vendredi 17 octobre à Toronto.

«En 2041, la Province prévoit une population régionale de 13,5 millions de personnes. C’est l’équivalent de la population actuelle de la ville de New York, des banlieues du New Jersey et des banlieues du Connecticut réunies», a expliqué Paul Bedford.

D’ores et déjà, «la gare Union de Toronto voit passer 60 millions de personnes par année. L’aéroport Pearson, avec 30 millions de personnes par an. C’est deux fois plus.»

Tous les moyens de financement devront être envisagés, a précisé Paul Bedford: depuis les péages au kilomètre, une ponction sur les frais de stationnement, une taxe sur l’essence, une taxe de vente et des emprunts.

Les embouteillages et le transport individuel coûtent déjà très cher, a rappelé M. Bedford.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une voiture revient à ses propriétaires à un demi-million $ en 40 ans (11 000 $/an), a précisé Paul Bedford, qui enseigne à présent à l’Université Ryerson et à l’Université de Toronto. Il a aussi conseillé Métrolinx et le gouvernement provincial.

L’agglomération torontoise vit sur des investissements visionnaires réalisés dans les années 50 et 60, a rappelé Paul Bedford. Mais depuis 20 ans, rien n’a été fait.

Enjeu électoral

Alors que les transports en commun sont l’enjeu principal de la campagne municipale à Toronto, la conférence intitulée Transports en commun: coûts et conséquences, prononcée dans le cadre des TreeHouse Talks mensuelles organisées par le franco-ontarien Nicolas Rouleau (voir ci-contre) était fort attendue.

Mais, contrairement à son habitude de franc-parler, Paul Bedford s’est cantonné à des généralités. Après son allocution, Paul Bedford a toutefois confié qu’il faudrait à la fois le projet de John Tory (d’envergure plus régionale) et d’Olivia Chow (à l’échelle de Toronto).

Au volet financement, alors que le montage financier que propose John Tory (un financement par de nouvelles taxes foncières) a été fort critiqué par certains médias et certains économistes, jugé trop risqué, car trop optimiste, voire irréaliste, Paul Bedford a indiqué que cela pourrait fonctionner.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il pourrait y avoir des constructions de bureaux le long du couloir ferroviaire GO [que le projet de John Tory veut utiliser], à l’extérieur du centre-ville», a déclaré M. Bedford.

Fiabilité

Par contre, Paul Bedford a été catégorique dans son allocution: «Les frères Ford ne comprennent rien. Cela ne sert à rien d’élargir les routes pour les automobiles».

Et d’ajouter que «les LRT [Light Rail Transit ou métro léger] sont de véritables trains», a insisté Paul Bedford, citant l’exemple de lignes réussies à Edmonton et à Calgary.

Enfin, Paul Bedford a rappelé que le tramway était un mode de transport excellent.

«Le tramway sur King transporte 65 000 personnes par jour alors que l’intégralité de la ligne de métro Sheppard transporte 50 000 personnes par jour.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La caractéristique principale d’un bon transport en commun est sa fiabilité, a précisé M. Bedford, plaidant pour des lignes de tramway en site propre comme sur l’avenue Spadina.

Au final, c’est le lieu de travail qui détermine la demande pour les transports, a insisté Paul Bedford. «Il faut déterminer où se trouvent ces noyaux à présent et à l’avenir, et s’assurer que les transports en commun les desservent.»

Renseignements

Pour visionner l’allocution de 20 minutes de Paul Bedford en ligne : http://treehousegroup.org/treehouse-talks et sur CBC l’évaluation des projets de J. Tory et de O. Chow : www.cbc.ca/metromorning/episodes/2014/10/15/chows-transit-plan/.

* * *
À LIRE AUSSI: Les TreeHouse Talks à la Bibliothèque

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur