Les produits du marché du carbone seront versés dans un compte

Partagez
Tweetez
Envoyez

La veille du discours du budget, le ministre de l’Environnement, Glen Murray, a dévoilé son projet de «Loi sur l’atténuation du changement climatique et sur une économie sobre en carbone», visant à assurer une transparence et une reddition de comptes en ce qui concerne les produits tirés des enchères de plafonnement et d’échange.

Ces produits du programme seront déposés dans un nouveau «Compte de réduction des gaz à effet de serre», qui ne financerait que des projets et des initiatives visant à réduire ces émissions.

On exigera la production d’un rapport annuel sur les sommes portées au crédit et au débit du Compte, ainsi qu’une description des initiatives soutenues.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On inscrira dans la loi les objectifs de réduction des gaz à effet de serre de la province et mandatera le gouvernement à élaborer un plan d’action détaillant la façon dont la province envisage d’atteindre ses objectifs.
Le programme de plafonnement et d’échange permettra des allocations temporaires aux grands émetteurs industriels qui seraient graduellement éliminées avec le temps.

Le gouvernement provincial a déjà créé un «Fonds d’investissement vert» de 325 millions $ dans des projets qui luttent contre le changement climatique (au singulier, dans la littérature du ministère ontarien, alors qu’on parle de changements climatiques au pluriel au Québec).

«Lutter contre le changement climatique est l’un des enjeux les plus importants de notre époque», affirme le ministre Murray, qui a participé à la récente conférence internationale de Paris sur cet enjeu.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur