Les Palmes académiques à une enseignante de l’Alliance française


15 septembre 2009 à 13h37

Les Palmes académiques ont été remises pour la première fois à une enseignante de l’Alliance française de Toronto, Brigitte La Flair, qui enseigne depuis 1981 dans cette institution. Cette distinction lui a été remise mercredi dernier au soir, à l’Alliance française, par le consul de France à Toronto, Jérôme Cauchard.

Les Palmes académiques sont une décoration accordée par l’État français, héritière d’un titre honorifique créé sous Napoléon. Elles honorent certains membres de la communauté éducative, qu’ils soient enseignants ou non, à partir du moment où l’on considère qu’ils ont rendu de grands services à l’éducation nationale.

Cette distinction peut être accordée aux étrangers ainsi qu’aux français résidents à l’étranger qui contribuent à faire connaître la culture française dans le monde.

28 ans de francisation

Brigitte La Flair est franco-canadienne et enseigne depuis maintenant 28 ans à l’Alliance Française de Toronto. Il n’est pas rare que des anciens élèves de l’Alliance française l’interpellent dans la rue. En effet, enseignant depuis tant d’années à Toronto, on imagine qu’un grand nombre de Torontois parlent le français grâce à elle.

Lorsque le consulat lui a annoncé qu’elle allait recevoir cette distinction «elle a d’abord été gênée», explique le Consul de France Jérôme Cauchard, «mais elle la mérite vraiment», affirme-t-il.

Il rappelle qu’elle est l’une des premières étudiantes à avoir suivi la filière Français Langue Étrangère peu après sa création, et que sa fidélité et son dévouement à l’Alliance française justifient pleinement cette reconnaissance.

La première… pas la dernière

Brigitte La Flair est la première enseignante de l’Alliance française de Toronto à recevoir cette distinction. Jusqu’ici les seuls ayant été ainsi honorés étant des membres du personnel administratif.

Tout en la faisant officiellement chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques, le consul affirmait sa certitude qu’elle ne sera pas la dernière enseignante de cette institution à être honorée.

«Cette récompense n’est pas seulement la mienne, je ne suis qu’un maillon de la chaîne», déclarait modestement l’enseignante. «La convivialité qui règne à l’Alliance française, les relations entre le personnel est les étudiants font qu’on est plus qu’une école de langue», continue-t-elle.

Des gens de partout

À l’arrivée de Brigitte La Flair en 1981, l’Alliance française de Toronto ne comptait que cinq professeurs, tous Français.

«Aujourd’hui nous sommes beaucoup plus nombreux et les enseignants représentent toutes les parties du globe, Albanie, Congo, île Maurice, Pologne… Les élèves aussi sont originaires de partout, ce qui témoigne de la vitalité du français!»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Un mystérieux signal cosmique, c’est bien, mais deux, c’est mieux

Des «sursauts radio rapides» venus des profondeurs du cosmos, mais qui ne durent que quelques millièmes de seconde, c’est déjà intrigant. Mais lorsqu’on en...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 7h00

La débandade des Maple Leafs se poursuit

Les Maple Leafs recevaient la visite de l'Avalanche du Colorado pour la seule fois de la saison lundi soir à l'Aréna Scotiabank. Avant la...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 22h54

1,9 million $ du fédéral pour le «Carrefour» de l’Université

Université de l'Ontario français
La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé un investissement de 1,9 million $ pour le développement du...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 20h40

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur