Les origines du système judiciaire bilingue de l’Ontario


2 octobre 2012 à 9h43

«Lorsqu’en 1975, je suis devenu procureur général de l’Ontario, j’ai décidé de m’informer quant au besoin d’établir un système judiciaire officiellement bilingue, ce qui aurait aussi comme conséquence de démontrer aux Québécois que l’Ontario appuie la langue française.»

Les organisateurs du symposium « Justice et services en français en Ontario: bilan et perspectives », tenu le 20 septembre dernier à l’Université d’Ottawa, ont eu l’heureuse initiative de fournir à Roy McMurtry une tribune pour qu’il partage ses souvenirs sur les évènements qui ont mené à la reconnaissance du français comme langue officielle des tribunaux de l’Ontario.

«Pour moi, il fallait que la dualité de notre pays soit mieux reflétée dans notre système judiciaire. Les Franco-Ontariens ne devaient plus avoir à laisser leur langue à la porte avant d’entrer dans les salles d’audience de notre province.»

Parmi les souvenirs rappelés par Roy McMurtry, il y a l’été de 1955 qu’il a passé dans la ville de Québec alors qu’il était étudiant en droit à Osgoode Hall et qui lui a permis d’être sensibilisé aux griefs qui avaient envenimé les relations entre francophones et anglophones.

Il a aussi indiqué qu’un de ses premiers conseillers dans ses fonctions de procureur général avait été un de ses collègues au Conseil des ministres: René Brunelle l’avait informé des problèmes qui découlaient du fait que, devant les tribunaux du Nord de la province, la première langue du juge, des avocats et des témoins était souvent le français, mais que chaque mot devait être traduit puisque le dossier officiel devait être en anglais.

Selon McMurtry, non seulement cette situation exigeait sans justification beaucoup de temps et était très dispendieuse, mais cela était une insulte aux participants. «I also began to understand what it must feel like for a French-speaking citizen of Ontario to be required to give evidence before a judge or a tribunal that could not comprehend the French language.»

Il a aussi rappelé sa participation au dossier du rapatriement de la Constitution canadienne et aux négociations qui ont mené à la Charte canadienne des droits et libertés. Ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’entendre Roy McMurtry au symposium liront avec intérêt le texte de son allocution.

L’honorable McMurtry a été juge en chef de l’Ontario de 1996 à 2007. Auparavant, il a été juge en chef de la Cour supérieure de justice de l’Ontario de 1994 à 1996, juge en chef adjoint de cette cour, de 1991 à 1994, Haut-Commissaire du Canada en Grande-Bretagne de 1985 à 1988, et procureur général de l’Ontario de 1975 à 1985. Il a notamment reçu l’Ordre du mérite de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) en 1990 et l’Ordre national du mérite (France) en 2004. Il est maintenant avocat-conseil au bureau de Toronto du cabinet Gowlings et chancelier de l’Université York.

Texte de l’allocution de Roy McMurtry

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un iglou géant pour les arts de la scène à Iqaluit

Qaggiavuut Nunavut
«Nos propres histoires ne nous appartiennent pas tant que nous ne les racontons pas nous-mêmes», écrivait Laakkuluk Williamson Bathory, membre du groupe d’artistes Qaggiavuut...
En lire plus...

17 février 2018 à 13h00

Stérilisation planétaire

Stérilisation planétaire extinction
Il y a 252 millions d’années avait lieu l’une des plus grandes extinctions de masse de l’histoire de notre planète. Étrangement, elle pourrait avoir...
En lire plus...

17 février 2018 à 11h00

À quoi ressemblait la première fleur?

la première fleur
Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à...
En lire plus...

17 février 2018 à 9h00

Vivre près de 46 usines: du «racisme environnemental»

Laurence Butet-Roch
L'exposition «Nos ancêtres étaient des chefs»
En lire plus...

16 février 2018 à 16h28

De samedi à lundi: les bus et trains GO gratuits pour les enfants

Metrolinx GO Transit bus train
L’ensemble du réseau de bus et de trains de banlieues GO sera gratuit pour les enfants de 12 ans et moins pendant le long...
En lire plus...

16 février 2018 à 14h09

Les Palmes académiques à la dame du ravin

Josette Bouchard Palmes académiques
Josette Bouchard, enseignante d'histoire et de géographie à la Toronto French School
En lire plus...

16 février 2018 à 12h12

Une campagne de sociofinancement pour l’album de Kyris

Affiche de sociofinancement premier album Kyris
Kyris n’en est pas à son premier projet, mais celui-ci, il le fait seul. La semaine dernière, ce chanteur-auteur-compositeur français établi à Toronto a...
En lire plus...

16 février 2018 à 11h00

«On parle comme des enfants analphabètes»

Roxann Guerrette
Les propos d’une étudiante acadienne enflamme le web
En lire plus...

16 février 2018 à 10h00

Maître Alexandre Blanchard

Alexandre Blanchard avocat
Dans la région de Toronto, il y a un grand nombre de juristes d’expression française. Cette semaine, je vous présente Maître Alexandre Blanchard. Depuis...
En lire plus...

16 février 2018 à 9h00

Irrigation sur commande pour réduire la consommation d’eau

Jared Stoochnoff AgInnovation
Il faut beaucoup de travail, et beaucoup d’eau, pour produire des arbres et des arbustes sains pour le secteur des plantes ornementales du Canada....
En lire plus...

16 février 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur