Les MREF s’organisent au niveau provincial

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un forum régional de concertation de l’Union provinciale des minorités raciales et ethnoculturelles francophones (UP-MREF) s’est tenu samedi 24 novembre à Toronto. Les participants, acteurs ontariens de référence sur le sujet, sont venus réfléchir sur les solutions à apporter pour l’intégration des MREF, au niveau social, économique et culturel.

Maryse Bermingham, sociologue installée à Ottawa, avait fait le déplacement pour tenter de coordonner les différentes pistes de solutions envisagées. Deux thèmes ont été mis en avant: celui de la famille et celui du développement économique.

Sur le premier sujet, des solutions pourraient être trouvées au travers d’un développement de la formation des parents, notamment sur la structure du système éducatif canadien, pour leur permettre une meilleure compréhension et un investissement. Les participants ont également soulevé l’importance de sensibiliser les hommes à leur nouveau rôle au sein de la famille, notamment pour éviter une dévalorisation vécue lors de leur arrivée au Canada.

Au sujet du développement économique, un axe intéressant de recherche pourrait être trouvé par le biais de l’entrepreneuriat, en développant les liens entre certaines entreprises et les organismes communautaires, pour installer une dynamique de parrainage, favorable à l’intégration.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ces différentes pistes de recherche ont pour objectif de répondre aux difficultés rencontrées par les MREF pendant leur installation au Canada, comme le souligne Maryse Bermingham: «Actuellement 44% des femmes noires vivent sous le seuil de pauvreté, leurs enfants passent par l’échec scolaire, la délinquance. Ces familles n’ont pas traversé deux ou trois continents pour venir perdre leurs enfants au Canada!»

Et d’ajouter: «Les problèmes de ces familles sont les problèmes de la société dans son ensemble. Il faut sensibiliser les différents paliers de gouvernement à ces difficultés et travailler d’urgence sur les questions d’éducation, d’équivalence de diplôme, de financement…»

C’est donc en envisageant leur action au niveau provincial et en coordonnant leurs forces que les MREF tenteront d’agir dans les prochains mois.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur