Moutons et lyrisme pour les enfants à l’AFT

Corpus dans la galerie et Bouchardanse au théâtre

Moutons-bouchardanse (5 sur 13)
Les moutons en pleine action ce dimanche à la galerie de l'Alliance française.
Partagez
Tweetez
Envoyez

On se serait cru en pleine campagne dimanche 18 mars à l’Alliance française! Le spectacle de Sylvie Bouchard et David Danzon Les moutons y était présenté et a provoqué moult bêlements auprès des enfants présents.

Pour l’occasion, la compagnie de danse moderne Corpus avait métamorphosé la galerie de l’Alliance en bergerie, avec enclos, herbe, foin et bien sûr les moutons Claudette, Gertrude, Marie-Louise et César.

Rien n’était laissé au hasard pour ce tableau bucolique ultra-réaliste et surprenant, qui a déjà conquis des milliers de spectateurs à travers le monde. À force de recherches sur le comportement des animaux menées notamment dans la ferme de Riverdale, la placidité des moutons-humains est devenue à toute épreuve.

«Ce dimanche, tout s’est bien passé. Mais il nous est quand même arrivé quelques mésaventures, un enfant a même lancé des cailloux au bélier», revient Sylvie Bouchard sur son expérience de «brebis».

Moutons-bouchardanse (6 sur 13)
Le comportement des moutons est reproduit à la perfection.

 Les enfants à la ferme

Résultat, les enfants ont pu assister à une journée quotidienne accélérée à la ferme à compter et à nourrir les ovins au gré des sons de cloches. Mais également être témoins de scènes de vie qui en ont «déjà choqué quelques-uns», comme la fameuse scène de reproduction. Seule bèle-mol, l’arrivée du grand méchant loup à la fin de la pièce.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toutefois, dans l’ensemble, un véritable échange avec les enfants et les adultes s’est créé. Ils se sont pris au jeu et c’est ça «la beauté de l’art, quand l’imaginaire dépasse les frontières du réel», insiste la danseuse-chorégraphe.

Moutons-bouchardanse (10 sur 13)
Une brebis en train de se faire tondre par le berger.

Le jeune public a mis la main à la fourche et là est tout l’intérêt de cette création originale. Créer un rapport interactif avec son public et y répondre, dans une certaine mesure d’improvisation.

Parler d’amour avec les enfants

Cette formule, la compagnie Bouchardanse l’a reprise lors de la deuxième partie, qui se déroulait cette fois-ci dans le théâtre Spadina, avec C’est comme ça qu’on aime, extrait de la chorégraphie Histoire d’amour qui sera présentée au Harbourfront Centre du 4 au 7 avril.

Comment se sent-on lorsque l’on est en amour ? C’est la question qu’a posée un des acteurs aux enfants, et comme le veut l’adage, la vérité est sortie de leurs bouches.

«Excité», «fébrile», «timide », «malade» et «gros d’amour» ils sont… pour leur papa, leur maman. Si Œdipe avait été présent, il en aurait rougi de tendresse.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Moutons-bouchardanse (8 sur 13)
L’acteur lit les mots d’amour des enfants.

À la suite de ce déferlement de sentiments, le duo de danseurs Sylvie Bouchard et Brendan Wyatt est entré en scène en s’inspirant des qualificatifs fleuris du public. Là encore, l’assistance s’est montrée surprise et bavarde face aux mouvements de danse contemporains du couple. «C’est donc ça l’amour?»… seul l’avenir le leur diront.

Parler d’amour et même parler tout court au public n’est pas une mince affaire, et c’est ce que tente de réaliser l’Alliance française. «Le deuxième spectacle était très différent du premier qui était assez contemplatif. Là, il s’agissait de danse contemporaine et je trouve ça important d’y sensibiliser les enfants. C’est ce que s’efforce de faire l’Alliance française, de manière générale, en proposant différentes sortes de spectacles à tout type de spectateurs», explique la directrice culturelle de l’AFT, Laeticia Delemarre.

Une chose est sûre, cette démarche a fait mouche dimanche dernier.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur