Les mots-valises, des termes avec queue et tête!

Résultats de recherche d'images pour «valises et mots»
Partagez
Tweetez
Envoyez

Beaucoup de Canadiens vont prendre des vacances cet été. Quelques chanceux auront même l’occasion de partir sous d’autres cieux.

Mais, même si vous ne faites pas vos valises pendant la saison estivale, vous pouvez vous amuser à faire des mots-valises (terme emprunté au mot anglais «portmanteau-word» et inventé par Lewis Carroll, l’auteur du célèbre roman Alice au pays des merveilles).

Collages

Les mots-valises, aussi connus comme des mots-portemanteaux, des mots-tiroirs, des mots-gigognes ou des mots-centaures, sont le fruit d’un collage verbal ou d’un emboîtement lexical.

Ce ne sont pas des mots dérivés, comme dans «abracadabrantesque», ni des mots composés, comme dans «auto-école», ni le résultat d’une simple troncation de la tête, du corps ou de la queue (aphérèse, syncope, apocope) d’un terme.

Ce ne sont pas non plus des abréviations syllabiques, comme dans le mot «velcro» (velours et crochet), ni des acronymes, comme dans «ONU», ni du verlan, qui inverse les syllabes d’un même mot, comme dans «Stromae» (maestro).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon l’acception la plus large, un mot-valise serait l’assemblage de deux termes dont au moins un perd une partie de son signifiant, ou sens.

En d’autres termes, on fixe une partie d’un mot à un autre mot, ou à une partie d’un autre mot, pour former un terme tout nouveau.

Plusieurs procédés

Il existerait plusieurs procédés possibles pour faire des mots-valises:

• Morphologique (la forme des mots): les deux termes ont une syllabe en commun, appelée «charnière»; dans le mot «calligramme» (calligraphie  et idéogramme), la syllabe «gra» est la charnière et il y a à la fois apocope et aphérèse.

• Morpho-phonologique (la forme et le son des mots): les deux termes partagent un segment ou une simple lettre, comme dans le mot «Bollywood» (Bombay et Hollywood) qui ont, tous deux, la lettre «o» et il y a de nouveau apocope et aphérèse.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

• Sémantique (le sens des mots): les deux mots ont un sens similaire comme dans le mot «infobulle» (information et bulle) où il y a apocope seulement.

Début d’un mot, fin d’un autre

Mais selon le Petit Larousse illustré, un mot-valise serait plutôt un terme constitué par l’amalgame du début d’un mot et de la fin d’un autre (apocope et aphérèse).

L’homophonie partielle, c’est-à-dire le partage d’un ou des phonème(s), ou son (s), entre les deux termes servirait de charnière dans la création du mot nouveau.

Les deux parties du vocable inventé doivent rester reconnaissables pour le lecteur, ou l’auditeur, et il y a un certain rapprochement intellectuel qui doit se faire entre les deux termes tronqués dont le rapport n’est pas toujours apparent à première vue.

Il s’agit, en effet, d’un jeu de mots, d’une figure de style, d’une métaphore latente qui condense plusieurs significations et invite le lecteur à un décodage.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Si nous prenons le mot «courriel» par exemple, bien qu’ingénieux, il faut dire qu’il ne s’agit pas d’un mot-valise au sens propre du terme puisqu’il est fait de la première syllabe des mots «courrier» et «électronique» (2 apocopes).

Par contre, le terme «nétiquette» (network et étiquette), est un vrai mot-valise puisqu’on a la première partie du premier mot et la dernière partie du second mot (apocope et aphérèse).

Beaucoup plus qu’un simple passe-temps

On peut s’amuser à faire des mots-valises, car ils frappent l’imagination en créant un effet particulier. Pour les mordus de la langue, c’est une façon très créative et ludique de s’exprimer.

Mais le plus grand atout de ces néologismes serait sans doute leur pouvoir d’enrichir la langue et d’éviter le recours systématique à des emprunts ou à des calques d’autres langues.

Les mots-valises sont partout: dans les écrits littéraires, les livres fantastiques, la poésie, les bandes dessinées, les annonces publicitaires et même les jeux vidéo pour ne nommer que ces sources-là.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des écrivains, comme Raymond Queneau, Marcel Duchamp, Raymond Roussel, Antonin Artaud, Michel Leiris, Boris Vian, Victor Hugo, Edmond Rostand, Nicole Brossard, Jacques Derrida, Francis Ponge et Alain Finkielkraut, aussi bien que des poètes, des humoristes et des publicitaires ont tous inventé des mots-valises qui ont parfois trouvé leur place dans les dictionnaires.

Enfin, qu’ils soient faits exprès ou par lapsus, les mots-valises ne sont pas un phénomène nouveau. En fait, ils sont connus depuis au moins le 16e siècle lorsque Rabelais a inventé le mot «sorbonnagre» pour décrire, péjorativement, un étudiant ou un professeur de la Sorbonne.

Exemples de mots-valises

À titre d’exemple, voici quelques mots-valises qui ont fait leur petit bonhomme de chemin dans la langue française. Sauriez-vous en deviner le sens?

En littérature

Diminustrateur (diminuer et administrateur) (Marc Favreau)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Épouffroyable (épouvantable et effroyable) (Marc Favreau)

Foultitude (foule et multitude) (Victor Hugo)

Ridicoculiser (ridicule et cocu) (Edmond Rostand)

Proêmes (prose et poème) (Francis Ponge)

Explosition (explosion et exposition) (Jacques Prévert)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La technologie

Vidéaste (vidéo et cinéaste)

Clavarder (clavier et bavarder)

Informatique (information et automatique)

Tapuscrit (taper et manuscrit)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ordiphone (ordinateur et téléphone) (un smartphone)

Pourriel (poubelle et courriel)

Partagiciel (partager et logiciel)

Teknival (technologie et festival)

Entreprenaute (entrepreneur et internaute)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Infox (information et intox)

Logithèque (logiciel et bibliothèque)

Progiciel (produit et logiciel)

Didacticiel (didactique et logiciel)

Twictée (Twitter et dictée)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Électrifficacité (électricité et efficacité)

La nourriture

Rôtizzeria (rôtisserie et pizzeria)

Yogourmandise (yogourt et gourmandise)

Alicament (aliment et médicament)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Craquotte (craquer et biscotte) (marque de commerce)

Pom’pote (pomme et compote) (idem)

Les gens

Célibattante (célibataire et battante)

Adulescent (adulte et adolescent)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Franglais (français et anglais)

Cognitique (connaissance et automatique)

Démocrature (démocratie et dictature)

Poustache (pousser et moustache)

Beurgeoisie (beur et bourgeoisie)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Divers

Fanzine (fana et magazine)

Ludothèque (ludique et bibliothèque)

Infobésité (information et obésité)

Spéléofacts (spéléothème et artefacts)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Corail (confort et rail)

Vélorution (vélo et révolution)

Éléphapotame (éléphant et hippopotame)

Merdaille (merde et médaille)

Merditerranée (merde et Méditerranée)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Brugnoler (brûler et bagnole)

Petit test

Maintenant que vous êtes devenu(e) expert(e) en la matière, sauriez-vous séparer les vrais mots-valises des faux dans ce petit exercice? Rappel: s’il n’y a pas apocope et aphérèse, ce n’est pas un vrai mot-valise.

1. Infocentre

2. Modem

3. Cosméceutique

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

4. Procaféination

5. Oulipo

Réponses :

1. (informatique et centre : apocope du premier mot)

2. (modulateur et démodulateur : apocope des deux mots)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

3. (cosmétique et pharmaceutique : apocope et aphérèse)

4. (procrastination et caféin: syncope)

5. (ouvroir de littérature potentielle : apocope des trois mots)

Si vous avez choisi le numéro 3, félicitations. Les autres mots, bien que très créatifs, ne sont pas des mots-valises au sens strict du terme.

Voyager autrement

Donc, que vous partiez en voyage cet été ou que vous restiez tranquillement à la maison, vous pouvez vous amuser à créer de gracieux mots-valises. S’ils ne peuvent vous transporter ailleurs, vous pourrez du moins être transporté(e) de joie par ce jeu de mots ludique.

Et qui sait? Peut-être que vous inventerez un mot «quenoménal» qui sera un jour «apprublié» par les dictionnaires…

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur