Les jeunes francophones s’adressent aux futurs gouvernants

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les périodes électorales sont propices à l’émergence de revendications faites aux futurs gouvernants. Les jeunes de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) ont ainsi saisi l’occasion de se faire entendre, même s’ils n’ont pas le droit de vote, et ont adressé leurs vœux aux chefs de trois partis politiques représentés à Queen’s Park – libéral, conservateur, NDP – ainsi que le Parti vert, qui sont en course pour les élections provinciales du 10 octobre prochain.

Ils n’ont pas le droit de vote, mais ont déjà une idée très précise sur les orientations que devra prendre, selon eux, le prochain gouvernement provincial en Ontario. Les jeunes de la FESFO ont apposé leurs signatures sur des lettres à destination de quatre candidats en course, en soulignant avec force leurs priorités.

L’accent a été mis sur la cohérence et la continuité du système d’éducation en français, de la garderie au post-doctorat. Les jeunes francophones ont émis le souhait d’un développement et d’une amélioration des programmes proposés en français, permettant d’assurer une formation complète et continue à tous les francophones.

Le deuxième point avancé concerne l’accès à l’éducation à de moindres frais. La FESFO a appelé le prochain gouvernement à une réduction des frais de scolarité, pour permettre à tous les étudiants d’accéder aux études post-secondaires.

En se faisant entendre des futurs gouvernants, les jeunes francophones leur ont lancé un signal fort et ont démontré l’intérêt des plus jeunes pour les enjeux soulevés par la campagne électorale.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur