Les Indisciplinés se frottent à la création

Le théâtre communautaire fête son 10e anniversaire

Les Indisciplinés de Toronto

Les acteurs (Pierre Mc Laughlin, Xavier R. Dubé, Jean-Nicolas Masson et Emilie Beauchamp) et l'auteur et metteur en scène du Chaos primordial, Pierre Gregory.


4 octobre 2018 à 9h00

Cette année n’est pas une année comme les autres pour les Indisciplinés de Toronto. La compagnie fêtera son 10e anniversaire en 2019. Pour l’occasion, l’équipe est sur les chapeaux de roues, et le programme est déjà sorti.

Il comprend pour la première fois une création locale.

Les spectateurs pourront découvrir Le chaos primordial, de Pierre Gregory, les 4, 5, 7 et 8 décembre au théâtre Palmerson, et en 2019 Münchhausen, les machineries de l’imaginaire, du Québécois Hugo Bélanger.

Les metteurs en scène, respectivement Pierre Gregory et Jean-Nicolas Masson, ont tous deux choisi de travailler sur des pièces qui utilisent «le théâtre dans le théâtre», a-t-on appris lors de la réunion des «4R de la rentrée», le jeudi 27 septembre dernier dans les studios du Théâtre français de Toronto au 6e étage du 21 College.

Le chaos primordial, une nouvelle composition

Si les Indisciplinés ont toujours travaillé sur du théâtre de répertoire, le conseil d’administration a décidé exceptionnellement cette année de permettre à une pièce de création d’être montée.

À la fois auteur, metteur en scène et distributeur, Pierre Gregory nous explique que l’idée principale de sa pièce a été de s’interroger sur le libre-arbitre.

Les Indisciplinés de Toronto
Geneviève Brouyaux, la présidente de la compagnie, et Pierre Gregory, auteur et metteur en scène du Chaos primordial.

L’intrigue est la suivante: un dramaturge est sollicité pour écrire une pièce de théâtre du jour pour le lendemain. Il se retrouve donc coincé entre la pièce qu’il doit écrire en urgence et la pièce qu’il aimerait écrire. Il se jure alors d’inventer la pire histoire possible.

À travers différents niveaux de réalités, les personnages passent d’une pièce à l’autre.

Un théâtre de 100 places

Le chaos primordial a été joué fin septembre à Ottawa par une troupe d’acteurs professionnels. Cela a permis à Pierre Gregory d’ajuster quelques détails pour être fin près lorsque ses comédiens amateurs monteront sur scène en décembre.

Avant Le chaos primordial, Pierre Gregory présentera une autre de ses compositions, le petit sketch La radio brisée.

Le petit théâtre de 100 places, dont les spectateurs en hauteur surplombent la scène, permet une certaine intimité qui lui plaît.

Le Baron de Münchhausen, un personnage loufoque

10e anniversaire oblige, la compagnie a décidé de choisir sa pièce de printemps en avance.

Sollicité par le conseil d’administration, l’acteur du Chaos primordial, Jean-Nicolas Masson, devient ici le metteur en scène de la pièce du Québécois Hugo Bélanger, Münchhausen, les machineries de l’imaginaire.

La pièce se focalise sur le Baron de Münchhausen, un officier de l’armée allemande du 18e siècle. Héros populaire de la littérature allemande, il est connu pour sa tendance à tout exagérer.

En effet, il avait l’habitude de raconter ses aventures qui étaient toutes plus loufoques les unes que les autres.

Appel à différents types de théâtre

La pièce d’Hugo Bélanger met donc en scène le récit du baron fabulateur et convoque différents types de théâtre pour accentuer l’aspect fantastique des péripéties qu’il raconte.

Parmi eux, on retrouve du théâtre de marionnettes et du théâtre d’ombres qui permettent cette mise en abîme.

«En faisant quelques recherches, j’ai découvert qu’un écrivain avait relaté les récits du baron. Cela n’a pas plu à l’intéressé, ce n’était pas l’héritage qu’il voulait laisser de lui. Il a même menacé de poursuivre l’écrivain en justice. J’ai trouvé cette ironie tordante et ça m’a donné envie de monter la pièce», raconte Jean-Nicolas Masson.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Un premier Salon international du Livre à Jacmel

Salon du Livre Jacmel Haiti
Du 31 octobre au 2 novembre, la ville de Jacmel (Sud-Est d'Haïti), inaugurait son 1er Salon international du livre sur le thème «Ville et...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 11h00

Banksy, l’artiste de rue imprévisible

Banksy le phénomène de l'art de rue
Lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Londres, le 5 octobre dernier, la fameuse toile de Banksy, Fille avec ballon, s’est complètement autodétruite...
En lire plus...

8 décembre 2018 à 9h00

Melinda Chartrand réélue à la présidence de MonAvenir

Melinda Chartrand et Geneviève Grenier ont été reportées à la présidence et la vice-présidence du Conseil scolaire catholique MonAvenir.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h55

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Des Dénisoviens au Tibet?

Les premiers humains arrivés sur les hauts plateaux du Tibet étaient peut-être des Dénisoviens, ces mystérieux cousins dont on sait encore peu de choses.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 7h00

Les Red Wings gâchent le retour de William Nylander

La partie de lundi soir marquait le retour dans la formation torontoise de l'attaquant William Nylander.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 23h26

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur