Les Improbables sont de retour au Supermarket

Partagez
Tweetez
Envoyez

Jeudi dernier, la troupe d’improvisation francophone de Toronto, Les Improbables, remontait sur les planches du bar Supermarket pour un «One Night Stand» enflammé.

Le temps d’une soirée, les matchs ont laissé place au hasard. Il n’y avait ni équipe, ni vote, ni arbitre. Seulement des saynètes improvisées dans une catégorie, par un ou plusieurs joueurs, choisis au hasard.

Le tout était orchestré par un maître du jeu, un peu sur le concept de «l’impro qu’on apprend à Second City», explique Barbara-Audrey Bergeron, l’une des co-fondatrices de la troupe.

Pourquoi avoir voulu tenter une nouvelle formule? «On est hors-saison et on n’a pas encore sélectionné les équipes». Cet événement, c’était l’occasion d’annoncer la nouvelle saison et «ce format était plus adapté à la situation. Ça permettait aussi de faire participer des gens qui ne sont pas là d’habitude.»

Sonia d’Amico, autre co-fondatrice des Improbables, ajoute: «lors d’un One Night Stand, tu rencontres quelqu’un. Soit la magie opère ou pas!»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Deux nouvelles têtes ont fait leur apparition sur scène. Parmi elles, Lucie Deniau.

Sonia D’Amico explique: «c’était une idée de Mathieu Saint-Laurent (membre des Improbables). On l’a vue dans la pièce Thé à la menthe ou t’es citron des Indisciplinés, en mai dernier, et elle avait beaucoup de présence». En venant ce soir, elle a joué la carte du «Qui ne risque rien n’a rien» et «a fait preuve de beaucoup de courage».

Jean-Sébastien Savard, lui, vient tout droit de Chicoutimi. «Il est venu nous rencontrer l’hiver passé pour faire une pratique et ça a été une belle surprise», se souvient Sonia D’Amico.

Ce soir-là, les Improbables étaient plus qu’en forme. Ils ont embarqué les spectateurs dans leur univers plus que fantastique, dont voici un petit florilège:
– Dans les prisons pour femmes, il y a des spectacles de Noël avec Peter Pan.
– Les habitants réalisent des défis d’eau glacée lors de soirées où l’on porte des t-shirt blancs.
– Une bataille de rap oppose les partisans de la série Game of Trones à ceux de Breaking Bad.
– Du côté de la vie sous-marine, le docteur poisson-clown fait accoucher une baleine… d’un hybride baleineau-requin.
– En 2050 à Toronto, les patates frites remplaceront le pétrole.

Recrutement

Pour tenter l’aventure avec Les Improbables, les co-fondatrices ont donné rendez-vous aux joueurs et au public le 18 septembre, à l’auditorium de l’école Gabrielle Roy, à 19h, pour le traditionnel camp de recrutement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est un camp ouvert à tous, «mais si on a de l’expérience, ça aide», précise Barbara-Audrey Bergeron. En plus des joueurs, un arbitre sera désigné après le camp.

La saison 2014-2015, elle, débutera officiellement mardi 7 octobre, à 19h, au Supermarket. Cette année, il devrait y avoir moins de joueurs, mais cela veut dire «plus de temps de jeu sur scène pour chaque joueur», note-t-elle.

[email protected]

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur