Les fourberies de Scapin au TFT: la jeunesse au pouvoir

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les textes de Molière sont intemporels. Les situations comiques de l’époque fonctionnent encore aujourd’hui du fait qu’il existe encore des avares, des naïfs, des jeunes, des vieux et que tout ce beau monde se fait des cachotteries. Le Théâtre français de Toronto propose à partir du 24 octobre la célèbre pièce Les fourberies de Scapin, dans une mise en scène du directeur artistique du TfT, Guy Mignault.

Montée dans le Studio du Théâtre français de Toronto, rue College, cette comédie comporte huit personnages dont quatre sont joués par des comédiens qui découvrent le TfT.

Dans un décor typiquement napolitain, sur fond de linge qui sèche au soleil, la mise en scène de Guy Mignault mêle les époques et les styles. «C’est le premier Molière que je monte. J’en ai joué des tas mais étrangement c’est la première fois que j’en fais une mise en scène. Il y a des affaires qui ressemblent au XVIIe, et des choses qui ressemblent à aujourd’hui. La pièce se passe à Naples, on pourrait dire que les fourbes sont à Naples, avec la Camorra, je suis sûr que ce sont les descendants de Scapin», explique Guy Mignault.

Ambiance méditerranéenne

Pour retrouver l’ambiance méditerranéenne, le metteur en scène a également ajouté de la musique aux couleurs locales. Les costumes aux couleurs vives imaginés par Melanie McNeill contrastent aussi avec la douceur du décor de bord de mer créé par Marie-Ève Cormier et «chatouillent ce qui peut nous rendre heureux», comme le dit Guy Mignault.

Dans Les fourberies de Scapin du Théâtre français de Toronto, on retrouve Nicolas Van Bureck, dans le rôle de Scapin, Philippe Van de Maele est Octave, Lindsay Owen Pierre est Léandre, Meilie Ng est Hyacinthe, René Lemieux est Géronte, Robin Gondin est Argante, Noa May Dorn est Zerbinette et Sébastien Bertrand est Sylvestre. L’Express a rencontré Scapin et Hyacinthe, soit Nicolas Van Burek et Meilie Ng.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mariages arrangés

Deux jeunes gens, Octave et Léandre, sont laissés seuls tandis que leurs pères font un voyage d’affaires. Ils s’éprennent rapidement, l’un d’une modeste servante, l’autre d’une bohémienne. Mais voici que les pères rentrent et ont prévu un mariage arrangé pour leurs garçons.

Scapin, le valet de Léandre, est aussitôt prié par les jeunes gens de «trouver quelque invention, forger quelque machine» pour les sortir de ce mauvais pas.

Ce valet vif et rusé mène habilement le jeu, et laisse peu de répit à ses maîtres qu’il ridiculise grâce à ses stratagèmes. Voilà, pour ceux qui ne connaissaient pas Les fourberies de Scapin, un bref aperçu de la pièce.

Si vous êtes un habitué du TFT vous avez déjà pu voir Nicolas Van Burek jouer Sganarelle dans Les Médecins de Molière, Perdican dans On ne badine pas avec l’amour, et Cléonte dans Le Bourgeois gentilhomme.

«Scapin, c’est le serviteur de Léandre et de Géronte. Il a un esprit fourbe auquel les autres ont toujours à faire pour résoudre leurs aventures dans lesquelles ils se trouvent. C’est un personnage archétype, c’est Bart Simpson, c’est M. Belvedere, c’est Arlequin, un bouffon un peu loufoque.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Habitué à jouer du Molière, Nicolas Van Burek indique que «les personnages se retrouvent dans les différentes pièces». «Il y a un usage du texte semblable, on retrouve carrément des répliques!»

40 nouveaux comédiens

Pour le rôle de Hyacinthe, c’est la comédienne Meilie Ng que Guy Mignault nous a sortie de son chapeau.

«Pour la première fois, j’ai organisé des auditions. On a eu une cinquantaine de comédiens, dont 40 que je ne connaissais pas! On a découvert 40 comédiens qui peuvent jouer en français à Toronto!», s’exclame Guy Mignault qui n’en revient toujours pas.

Montréalaise, Meilie Ng sort de L’École nationale de théâtre, qu’elle a suivie en anglais. Habitant depuis deux ans à Toronto, elle a littéralement sauté sur l’occasion quand elle a vu l’annonce des auditions. «C’est la première fois que je joue au théâtre en français en fait. J’ai déjà joué à la télé en français, mais pas au théâtre», souligne Meilie Ng, que vous avez pu voir dans la série Les Rescapés.

Elle joue Hyacinthe, une jeune première qui est en amour. «Je n’avais jamais joué de Molière, mais j’avais déjà joué des jeunes premières. Elle s’est vraiment la jeune typique en amour. Ce n’était pas évident à jouer, car comment tu la fais sans clichés? Comment tu peux trouver la vérité dans le personnage. »

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au début, Meilie a auditionné pour le personnage de Zerbinette, mais elle a finalement été retenue pour jouer Hyacinthe. «Je pleure mieux que je ris!», s’amuse-t-elle.

Pièce où les jeunes prennent le pouvoir sur les vieux, Les fourberies de Scapin a retenu l’attention de Guy Mignault sur ce point précis.

«Les jeunes doivent pousser dans le dos des vieux!», résume-t-il.

À la fois moderne et contemporaine, la pièce qui sera présentée au Théâtre Berkeley du 24 octobre au 10 novembre, nous emmène au bord de la méditerranée, goûter aux plaisirs de la malice!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur