Les candidats au Conseil scolaire Viamonde

Partagez
Tweetez
Envoyez

En vue du scrutin municipal et scolaire du 27 octobre 2014 en Ontario, une soixantaine de personnes se présentent à un poste de conseiller(e) scolaire pour le Conseil scolaire Viamonde ou pour le Conseil scolaire catholique de district Centre-Sud (CSDCCS), les entités qui gèrent nos écoles de langue française à Toronto et dans la péninsule.

Le Conseil scolaire Viamonde est un réseau de 34 écoles élémentaires et 14 écoles secondaires de langue française qui accueille plus de 10 000 élèves, de la baie Georgienne à Windsor, en passant par Niagara et Toronto. Le CSDCCS regroupe 45 écoles élémentaires et 10 écoles secondaires de langue française, où sont inscrits plus de 15 000 élèves, de Peterborough à Niagara, en passant par la baie Georgienne et Toronto.

Il y a 12 sièges à combler, correspondant à 12 régions du centre-sud de la province, dans chacun des deux conseils scolaires. L’Express a demandé aux candidat(e)s d’envoyer leur photo, bio et littérature électorale pour cette liste. Voici les candidat(e)s pour Viamonde. Merci à toutes celles et tous ceux qui ont répondu.

* * *

TORONTO-CENTRE

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Denys Bégin

Conseiller scolaire de 2003 à 2010. «Nous avons besoin d’une nouvelle école secondaire publique francophone dans Toronto-Centre afin d’accueillir les jeunes fréquentant l’école élémentaire la Mosaïque et les ayants droit des environs. Une nouvelle école élémentaire publique francophone, dans le secteur nord de la circonscription, devrait être fortement considérée.»

Deux autres priorités: «assurer la sécurité des élèves et du personnel dans nos écoles et améliorer la réussite de nos élèves en développant les politiques et les directives administratives nécessaires afin de permettre aux enseignants, aux directions d’écoles, aux surintendantes et directrice de l’éducation du Conseil scolaire Viamonde de prendre des décisions éclairées».

Mohamed Boudjenane

«Je crois à une éducation de qualité et je veux apporter une énergie nouvelle à la table du Conseil. Je veux défendre les intérêts des parents et des élèves de la région. J’ai œuvré depuis plus de 20 ans à la promotion et à la défense des droits des francophones et ai été associé de près à la création des conseils scolaires et du réseau des collèges francophones en Ontario.» 

«J’ai été aussi journaliste et chef de bureau à la législature pour la chaîne TFO. Ma famille et moi avons tous fréquenté de près le système francophone à Toronto, que ce soit comme enseignant suppléant au CEFCUT ou comme élèves. Nous avons des défis à relever. Des infrastructures qui laissent à désirer et des écoles qui débordent.  Je veux m’attaquer à ces problèmes de front.» www.facebook.com/votezmo

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

(Chloë Robert n’a pas répondu)

TORONTO-EST

Julien Baeta

«Je suis un candidat terre à terre qui compte encourager le Conseil à opter pour des stratégies gagnantes qui favorisent la collaboration des élèves avec leurs parents. Par exemple, j’ai lancé www.revonsensemble.com, où j’invite les électeurs et électrices à me faire part de leurs rêves et des projets qu’ils aimeraient voir se réaliser dans notre communauté, et ceci, afin que je puisse connaître les ambitions et les désirs de mon électorat, me fixer des priorités qui rencontrent leurs objectifs et proposer des stratégies qui me permettront de réaliser ces rêves quand je serai conseiller scolaire.»

«Mon fils vient de commencer l’école au Conseil Scolaire Viamonde et j’ai toujours aimé les gens. Je me dis pourquoi ne pas jumeler ces deux passions! Je considère que j’ai l’énergie, le leadership et les compétences nécessaires pour aider à mettre de l’avant des dossiers clés pour assurer notre avenir comme francophones, comme celui de la création d’une université francophone à Toronto.» www.julienbaeta.ca

Jean-Baptiste Foaleng

«Pour une plus grande implication des parents dans la prise des décisions au Conseil scolaire Viamonde. Pour l’amélioration constante des infrastructures et des outils de travail. Pour que l’épanouissement des élèves soit au centre de toutes les préoccupations.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mohamed Sekkak (siège au CS Viamonde)

«Je suis un membre actif dans notre communauté dans tous les domaines. En collaboration avec beaucoup de partenaires – ministère, conseil scolaire Viamonde et Parents Parteniares en éducation (PPE) – nous avons pu mettre l’accent sur l’engagement parental et nous avons vu les résultats positifs ensemble et de parts et autres.»

«Je m’engage à: Continuer à être la voix des parents et la communauté en général. Continuer à être présent autour de toutes les tables qui contribuent à l’amélioration et la qualité de l’enseignement en langue française. Continuer à ce que les élèves et leur avenir soit la seule priorité. Continuer à appuyer notre conseil scolaire Viamonde dans sa gouvernance, son approche, et sa promotion de la culture et de l’éducation francophones.»

(Pascal Fenkam n’a pas répondu)

TORONTO-OUEST

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jean-François L’Heureux, qui siège déjà au CS Viamonde, est ÉLU par acclamation.

YORK

François Guérin (siège au CS Viamonde)

Médiateur pour le gouvernement de l’Ontario et travaille dans le domaine du droit des assurances. Très impliqué depuis plus 25 ans avec plusieurs organismes francophones de la région voués au développement des droits des francophones et à l’accès aux services en français. Membre du Conseil au CS Viamonde depuis décembre 2000 où il représente la région de Toronto-Est. Cette fois-ci, il se présente dans la région de York. 

«La région de York est en croissance et nous avons besoin d’y ouvrir de nouvelles écoles. J’ai fait mes preuves à cet égard et je veux travailler avec les parents et la communauté francophone de York.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

René Laurin (siège au CS Viamonde)

«Gérant municipal au secteur des Parcs, Loisirs et Immobilisations  depuis 27 ans, je détiens un Baccalauréat en Éducation de l’Université de Brock. Je suis conseiller scolaire public depuis 1994 et je représente la région de York depuis la création des conseils scolaires de langue française en 1998.»

«J’offre 20 ans d’expérience et de participation à la table du Conseil et divers comités comme le comité consultatif Enfance en difficulté et pour la planification des immobilisations. Depuis septembre  2012, nous sommes très fiers de notre première école secondaire publique de langue française Norval-Morrisseau.»

DURHAM-PETERBOROUGH

Sylvie A. Landry (siège au CS Viamonde)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«À l’Association des Conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario, elle a travaillé avec plusieurs intervenants scolaires et communautaires «à la défense des droits de l’éducation publique de langue française auprès des instances gouvernementales afin d’obtenir la reconnaissance et le financement nécessaire à l’expansion du système d’éducation publique de langue française. Grâce en outre à cette initiative, plusieurs écoles ont ouvert leurs portes, dont l’école Ronald Marion à Pickering.»

«Sylvie continuera à travailler afin d’établir d’autres écoles de langues françaises sur le territoire pour répondre aux besoins grandissants de la communauté francophone ainsi que de continuer à appuyer l’apprentissage de nos élèves.»

Claude K. Mbuyi

Travaille dans la fonction publique de l’Ontario depuis 6 ans (ministère des Services sociaux et communautaires et ministère des Finances en tant que médiateur dans le domaine du droit des assurances).

S’engage à: «être présent et disponible dans sa communauté; gérer les fonds publics avec rigueur et transparence dans l’intérêt des élèves; être à l’écoute des parents et des contribuables francophones; travailler sans relâche au développement et à la promotion de l’éducation publique de langue française; créer de meilleures opportunités pour nos élèves et les générations à venir.» www.mbuyiclaude.wix.com/mbuyiclaude

BRUCE-SIMCOE

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Guy Belcourt (siège au CS Viamonde)

«Je suis né et j’ai grandi à Lafontaine. J’ai travaillé plusieurs années pour un grand magasin avant de partir à mon compte dans l’industrie de la viande. J’ai été chef du port (Harbourmaster) pour la ville de Penetanguishene. Élu au CSDCSO (devenu Viamonde) en 1994, la retraite me donne du temps à mes devoirs de conseiller scolaire. Priorités: davantage d’écoles françaises, notamment à Barrie; des services spécialisés personnalisés pour les élèves; décourager l’intimidation par les sports et les services psychologiques.»

Éric Lapointe

«Ma motivation principale est que je suis un père de jeunes enfants et je veux le meilleur système d’éducation possible pour mes fils. Je tiens particulièrement à m’assurer que les étudiants ayant des besoins spéciaux reçoivent l’éducation qu’ils méritent. Je tiens à assurer une utilisation efficace du budget et une bonne communication entre les parents et le conseil.»

PEEL

Kris Nair

«Mon but c’est de rendre le Conseil scolaire responsable et redevable à la communauté et les contribuables. 1988-1997: conseiller scolaire de langue française à Peel (CCLF), pionnier et ardent défenseur de la langue française. A travaillé avec le conseil scolaire public de langue française de Toronto (CEFCUT) et d’autres conseils scolaires de langue française pour recommander l’ouverture de ce qui est maintenant le Conseil scolaire Viamonde.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Entièrement bilingue en français et en anglais, avec une bonne connaissance d’espagnol, Italien et base de Cantonais, Coréen, Bahassa. Mes efforts se concentrent en vue d’assurer la réussite scolaire de tous nos élèves non seulement sur le plan académique, mais aussi sur le plan culturel et linguistique.»

«Il est primordial de voir à la croissance au Conseil et de continuer à établir des politiques, des programmes et services de très haute qualité, des nouvelles écoles, un milieu sain et sauf et de fournir les outils nécessaires aux élèves, les enseignants et le personnel. Il faut aussi continuer à revendiquer un financement adéquat du ministère d’Éducation.»

Yvon Rochefort

Semi-retraité depuis 2009 (travailleur indépendant – technicien pour la mise au point de systèmes de contrôle), diplômé du collège George Brown (Toronto) et d’écoles secondaires et primaires françaises (Ontario). Administrateur au sein du C.A. du Cercle de l’amitié depuis deux ans, récemment réélu pour deux ans.

Priorités: «un nombre d’écoles adéquat pour rejoindre l’ensemble des francophones de la région; une éducation de qualité pour des diplômés épanouis dans leur vie personnelle, productifs et engagés; une gestion efficace et efficiente des budgets. J’ai voyagé pour le travail depuis 1980 dans plusieurs coins du monde ce qui m’a exposé à une variété de cultures et de langues. Ça m’a aussi appris l’importance de travailler en équipe.»

«Je veux: redonner à la communauté; emporter mes expériences en affaires et du milieu privé au sein du Conseil; comme semi-retraité, j’ai maintenant du temps pour faire ce travail. Le français m’a ouvert des portes et j’aimerais redonner ce même avantage à notre nouvelle génération.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

(Mark David De Pelham n’a pas répondu)

HAMILTON-ST.CATHARINES

Malika Attou (siège au CS Viamonde)

«Je suis francophone, francophile, et ardente supportrice de l’enseignement public en français de nos enfants. Je me présente en tant que mère, épouse et professionnelle de l’éducation. Je suis comme vous, soucieuse du contenu et de la qualité de l’éducation prodiguée à nos enfants et de son impact sur notre identité collective. Ouverture sur le monde, promotion du civisme responsable et d’une citoyenneté inclusive basée sur le respect de l’Autre, telles sont, entre autres, les valeurs qui m’interpellent à porter haut et fort votre voix et vos doléances à la tribune du conseil scolaire Viamonde. Il s’agit là de l’enrichissement des potentiels de nos enfants et de l’élévation de leur statut de citoyens de qualité.»

Pierre Girouard

«Père de famille vivant à Halton depuis 17 ans. Mes 2 filles sont allées à des écoles françaises en France, au Québec et en Ontario. Ingénieur, j’ai participé et géré des projets de plusieurs centaines de millions durant ma carrière. Je suis maintenant retraité avec le temps de me dédier au service des autres. J’apprécie les opportunités offertes aux personnes bilingues; je veux être certain que tous les étudiants ont les mêmes opportunités.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Connaissant plusieurs systèmes éducatifs, je connais les avantages et désavantages de chacun. Je veux voir une amélioration du système existant. Cela fait plusieurs années que l’on promet une nouvelle école secondaire à Oakville, étant donné l’accroissement de la demande; ceci ne s’est jamais matérialisé. Je veux réaliser ce projet. Je connais très bien comment gérer de larges budgets pour assurer que l’argent est seulement utilisé d’une manière efficace.  Je veux représenter les parents auprès du conseil scolaire et maintenir une communication régulière. Et je veux favoriser de meilleurs services en français dans la communauté et appuyer la culture française.»

WATERLOO-HURON

Denise Carter

«Je suis représentante bilingue pour le Syndicat de la fonction publique, représentante du personnel non enseignant pour divers conseils scolaires.Je reconnais les défis qui se présentent pour les conseils scolaires et surtout les défis pour les conseils de langue française.»

«Certaines de mes priorités sont: un conseil qui est transparent et responsable aux élèves, parents et employés; un conseil qui prend des décisions éclairées afin d’aider l’ensemble des élèves à bien réussir; un conseil qui gère le financement du gouvernement d’une façon ou on met la priorité sur le bien-être des élèves par s’assurer que le personnel du conseil est outillé afin de participer activement à créer les conditions optimales; la promotion de la langue française.»

Johanne R. Gray

«Enseignante, français langue seconde (FLS), niveaux élémentaire et secondaire; professeure de français, Faculté d’éducation de l’Université Western, niveau intermédiaire/secondaire; counselling dans des écoles françaises. Priorités: continuer à assurer les meilleurs intérêts des élèves ainsi que ceux des membres de la communauté scolaire; prendre des décisions éclaircies dans l’intérêt du français langue première; démontrer le respect, la justice, l’intégrité et la transparence.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Denis Trudel (siège au CS Viamonde)

«À titre de membre du conseil Viamonde durant les quatre dernières années, en plus des séances mensuelles, je suis membre du comité de vérification, du comité de participation des parents et au conseil d’administration de l’ACÉPO, association mandatée pour les négociations dans le domaine de l’éducation. Je travaille comme examinateur bilingue de permis de conduire pour la région sud-ouest de l’Ontario. Je suis également président et co-fondateur du premier Escadron francophone de Cadet de l’Aviation royale du Canada à London, l’Escadron 599 Marc Garneau, depuis les 12 dernières années.»

«Je suis un administrateur certifié en science Marketing du Collège de Rosemont, Montréal. J’ai dirigé sept centres d’achat dans la région de Kitchener-Waterloo, Cambridge, Stratford et London. J’ai une bonne expérience dans la transformation d’édifice à grande superficie. Je veux continuer de participer avec mon expérience et mes connaissances professionnelles acquises dans l’équipe de conseillers. Je supporterai les utilisateurs en gardant les écoles accessibles et sécuritaires.»

NIAGARA FALLS-WELLAND

Derrick Fournier, qui siège déjà au CS Viamonde, est ÉLU par acclamation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

CHATHAM-KENT-ELGIN-OXFORD

Pierre Lambert, qui siège déjà au CS Viamonde, est ÉLU par acclamation.

ESSEX

Yoven Noyadoo

«Je veux aider la communauté française de Windsor/Essex à s’épanouir. Ça fait juste 3 ans que j’ai déménagée dans la région et je veux connecter avec les francophones et faire quelque chose pour promouvoir la culture française et faire en soie que la relève a la finance égale et adéquate  des autres régions de la province. Je n’ai pas beaucoup d’expérience dans le domaine des conseils scolaire, mais je suis prêt à apprendre et au défi. J’ai 33 ans et pourrais avoir une nouvelle approche au poste et amener un brin d’air nouveau à la région, pensée en dehors de la boîte pour promouvoir les fonds scolaires pour la région de Windsor/Essex.»

(Zakaria Chemzari, Gérard Malo et Guillaume Teasdale n’ont pas répondu)

* * *
À LIRE AUSSI: Les candidats au CSDCCS

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur