Les archives de Radio-Canada: une caverne d’Ali Baba

Mais les Franco-Ontariens sont peu représentés

Le journaliste James Bamber dans la salle des Nouvelles de Radio-Canada à Vancouver en 1979.


11 septembre 2017 à 15h39

2017, période faste pour les souvenirs: 150e de la Confédération canadienne, 150e de la province de l’Ontario, 50e de l’Expo 67, 375e anniversaire de Montréal… Quand on veut voir ou entendre le passé, les archives de Radio-Canada sont souvent un outil de références. Pour l’histoire du Québec sans doute, mais qu’en est-il des archives liées spécifiquement aux communautés francophones du reste du Canada?

«Les productions régionales sont bien sûr au premier plan de la valorisation des archives francophones régionales de Radio-Canada», mentionne Marie Tétreault, chef de la promotion Information Télévision, ICI RDI et projets spéciaux.

«On retrouve le plus souvent des archives vidéo spécifiques à une région ou à une communauté dans les téléjournaux. Depuis quelques années, on en trouve aussi sur les pages web régionales et les réseaux sociaux des stations régionales de Radio-Canada.»

Très spécifiques

Certaines régions francophones du Canada ont donné naissance à des initiatives totalement spécifiques en matière de valorisation archivistique. C’est le cas avec #retrojeudi en provenance de Radio-Canada Colombie-Britannique/Yukon.

Sur YouTube, on peut y voir des sujets aussi disparates que la création de la Maison de la Francophonie à Vancouver en 1990, l’arrivée du système métrique en 1977, un spectacle de Jean-Pierre Ferland dans l’Ouest en 1982 ou la première édition du Festival du sucre d’érable de Nanaimo en 2001. Cette initiative qui a pris naissance sur Facebook est reprise régulièrement à la radio et à la télé… le jeudi!

Au Manitoba, c’est le Coffre à souvenirs d’ICI Manitoba qui retient l’attention. Savez-vous ce qui a inspiré les premières guignolées à Saint-Boniface? À quoi les Franco-Manitobains aspiraient-ils il y a 25 ans? Vous aimeriez revoir le premier match de la Ligue d’improvisation du Manitoba ou encore vous baigner dans la fébrilité qui animait le Festival du Voyageur en 1975? Des petits bijoux tirés de la mémoire des archives répondent à ces questions.

Comme l’explique Marie Tétreault, «évidemment, chaque initiative est différente, selon la région, les ressources et la banque d’archives disponibles».

L’Acadie est particulièrement bien représentée dans l’ensemble de cette banque historique. Des extraits d’émissions de radio ou de télévision racontent Antonine Maillet, Louis Robichaud ou la grève des étudiants de Moncton, mais aussi la pêche en Acadie ou l’Halloween façon acadienne.

Réutilisation

La restauration et la conservation par la numérisation des vieux documents radio-canadiens a été lancée à Montréal en 1998. Elle vise trois objectifs: la rediffusion d’une émission, la réutilisation d’extraits pour la production d’une autre émission et, bien sûr, l’utilisation de tout ce matériel pour de la recherche d’ordre sociologique, culturelle ou autres.

On regrettera cependant que le site des archives de Radio-Canada n’ait pas été mis à jour depuis 2006 «faute de ressources», affirme-t-on sous le couvert de l’anonymat. C’est sans doute ce qui explique que certaines communautés francophones semblent être peu représentées, comme les Franco-Ontariens, dans le site général des archives de Radio-Canada. Les documents ne semblent pas accessibles pour le moment.

Le choix des sujets reste tout de même éclectique. Les plateformes aussi: Instagram pour les photos, YouTube pour les vidéos, mais surtout Facebook, sorte de vitrine pour la SRC afin de mettre de l’avant certaines archives, voire certaines productions maison réalisées à partir de matériel archivé.

C’est peut-être néanmoins la variété des thématiques contenues dans les archives, qui permet aux responsables de ce service d’affirmer que celles-ci «sont parmi les 10 plus grandes collections d’archives radio et télé au monde».

Une recherche avec le mot-clé «franco-ontarien» ne génère que trois résultats. Quatre résultats en lien avec la francophonie avec le mot «Sudbury». Zéro résultat franco avec le mot «CANO»...
Une recherche avec le mot-clé «franco-ontarien» ne génère que trois résultats. Quatre résultats en lien avec la francophonie avec le mot «Sudbury». Zéro résultat franco avec le mot «CANO»…

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

CAH et le lobby des aînés: FARFO s’parler

Centres d'Accueil Héritage
Prêts pour le «tsunami gris»?
En lire plus...

17 juillet 2018 à 14h24

Une virée à Wasaga Beach

wasaga beach
Des plages qui respirent les vacances et la famille
En lire plus...

17 juillet 2018 à 12h00

Le seuil de l’hypertension est incertain

hypertension
Entre 120 et 140: le chiffre magique
En lire plus...

17 juillet 2018 à 7h00

Succès de la fête torontoise de la Bastille

Wychwood Barns
Un événement annuel redynamisé
En lire plus...

16 juillet 2018 à 12h00

Un capteur contre le dopage technologique

cyclisme
Un capteur détecterait le champ magnétique d’un moteur caché dans un vélo
En lire plus...

Raymond Brousseau nous fait découvrir l’art inuit

Raymond Brousseau
Important don du collectionneur et peintre au MNBAQ
En lire plus...

15 juillet 2018 à 11h00

Quand un écrivain n’est plus cru, il est cuit !

Le premier roman de Claude La Charité s’intitule Le meilleur dernier roman. Ça ne s’applique pas au livre qu’on lit mais plutôt à un...
En lire plus...

15 juillet 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur