Les aborigènes d’Australie: une filiation unique

Fermiers indigènes d'un protectorat de la période coloniale à Victoria en 1858. (Photo: Antoine Fauchery, Richard Daintree - http://www.egold.net.au/objects/DEG000050.htm)

Fermiers indigènes d'un protectorat de la période coloniale à Victoria en 1858. (Photo: Antoine Fauchery, Richard Daintree - http://www.egold.net.au/objects/DEG000050.htm)


13 mars 2017 à 22h24

Il y a 50 000 ans, des humains sont arrivés en Australie… et leurs descendants y sont toujours. Ce sont les aborigènes d’aujourd’hui, que la génétique vient de relier à une seule et unique migration — une filiation qui, par sa durée et sa résilience, est unique au monde.

L’ADN qui a servi à l’étude, parue la semaine dernière dans Nature, provient de 111 échantillons de cheveux d’aborigènes recueillis entre 1926 et 1963. La surprise ne réside pas dans les 50 000 ans — les plus anciens fossiles australiens avaient déjà cet âge — mais dans le fait qu’un seul groupe de gens ait pu peupler les quatre coins de ce continent, et y rester ensuite dans un relatif isolement.

Isolement du continent par rapport au reste du monde, mais isolement aussi entre eux: plusieurs des groupes aborigènes ont développé au fil des millénaires des cultures distinctes, au point où, après l’arrivée des Européens, on a longtemps présumé l’existence de plusieurs migrations survenues à différentes époques.

Leurs gènes mitochondriaux — qui ne sont transmis que par la mère — ne trahissent en fait aucun apport d’une autre population jusqu’aux 10 000 dernières années. Un fait qui, s’il se confirme, tranche avec l’histoire des migrations en Europe et en Asie, où de nouvelles populations se sont mêlées aux plus anciennes à intervalles réguliers.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plus de train et d’autobus dans l’ensemble du réseau GO

Train GO
21,3 milliards $
En lire plus...

21 août 2017 à 14h14

Équilibre budgétaire: le gouvernement trop optimiste?

budget-projections
La plupart des prévisionnistes économiques sont plus prudents que le gouvernement libéral.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h13

Maître Nadia Effendi

Maître Nadia Effendi
Originaire d’Edmundston (N-B), Me Effendi est associée au sein du cabinet Borden Ladner Gervais («BLG»).
En lire plus...

21 août 2017 à 14h12

Guerre nucléaire: le risque de ne pas avoir assez peur

Montage sur coucher de soleil  (par Gaspard / Flickr / Creative Commons)
Une guerre avec la Corée du Nord aurait un coût beaucoup plus élevé que la plupart des gens l’imaginent.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h11

Des volcans sous les glaces de l’Antarctique

Fissure dans la banquise de Larsen contre la péninsule ouest de l'Antarctique (Photo: NASA)
Ces dernières années, l'Antarctique a enregistré des records d'accumulation de glaces.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h10

Le Norwegian Jade fait peau neuve

Une croisière plus appropriée pour les amateurs de luxe que pour les familles avec de jeunes enfants.
Le navire quittera l'Europe cet hiver pour des croisières au départ de New York et de l’Est canadien.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h07

L’Éthiopie, un pays à découvrir

Dossier d'archéologie, Janvier/Février 2017, Éditions Faton, 80 p. Église de Lalibela creusée dans le roc.
Presque 100 millions d'habitants.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h07

Quand vivre est pire que mourir

Natasha Preston, La Cave, roman traduit de l’anglais par Axelle Demoulin et Nicolas Ancion, Paris, Éditions Hachette, 2017, 400 pages, 29, 95 $.
Un psychopathe qui kidnappe quatre filles pour se créer «une famille idéale».
En lire plus...

21 août 2017 à 14h06

Quiz : Les miracles de Jésus

miracles-de-jesus
On attribue à Jésus plusieurs miracles qui sont racontés dans les Évangiles.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h05

large tapis iranien

tapis iranien 13×9 pied rouge
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur