L’Encyclopédie du Patrimoine, un «Wikipédia» de notre culture

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française, un site internet (www.ameriquefrancaise.org) qui se veut une sorte de «Wikipédia» de la vie culturelle des francophones du continent, continue de s’enrichir d’articles et de documents audiovisuels provenant de collaborateurs du Québec, de plusieurs provinces canadiennes et états américains, et de France.

Le coordonnateur Martin Fournier, basé à l’Université Laval, à Québec, ne réfute pas la comparaison avec Wikipédia, même s’il est le premier à admettre qu’on est encore loin d’une banque de données aussi vaste et surtout d’un réseau de collaborateurs aussi actifs.

Instituée en 2008, l’Encyclopédie profitait, jusqu’à tout récemment, d’un appui financier de Patrimoine Canada, qui ne sera cependant pas renouvelé. «Nous devons trouver d’autres sources de financement, probablement du côté des affaires culturelles du Québec et de l’Ontario», dit-il.

«Nous nous sommes rapidement rendu compte que nous ne pouvions pas tout faire de Québec, ni attendre que les contributions affluent d’elles-mêmes», indique M. Fournier, qui sollicite activement (jusqu’à les «harceler») les universitaires et autres rédacteurs potentiels d’articles sur les sujets couverts par l’Encyclopédie, qui vont des arts de la scène à la gastronomie, en passant par le mouvement associatif et l’histoire.

«Mais le patrimoine, c’est différent de l’histoire», précise-t-il: «Ca concerne le présent, la culture telle qu’elle est vécue aujourd’hui.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plusieurs nouveaux articles portent sur la culture franco-ontarienne. En écrivant «Ontario» dans le moteur de recherche, on trouve notamment: un texte de Marcel Bénéteau (le coordonnateur de l’Encyclopédie pour l’Ontario) sur la chanson traditionnelle française en Ontario; un historique du drapeau franco-ontarien; un portrait du coureur des bois et guide de Champlain, Étienne Brûlé; une visite de Vanier, le quartier francophone d’Ottawa; Toronto dans l’imaginaire d’écrivains présentés par Paul-François Sylvestre.

En tout, 18 auteurs ontariens ont rédigé 24 articles sur le patrimoine franco-ontarien. Les partenaires institutionnels de l’Ontario sont l’Université de Sudbury, le Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa et le Centre franco-ontarien de folklore.

Depuis peu, un volet en anglais de l’Encyclopédie offre aux visiteurs anglophones une fenêtre unique sur la vitalité culturelle des francophones du continent. En anglais comme en français, l’Encyclopédie veut devenir «un outil particulièrement utile aux chercheurs et aux enseignants, tout en restant accessible à tous», assure M. Fournier.

L’ouvrage multimédia (dont l’accès est gratuit) propose donc «une vision actuelle du patrimoine, plurielle et dynamique, qui tient compte de la grande diversité des communautés francophones, ainsi que des influences autochtones, britanniques et américaines qui ont donné à ses racines françaises un caractère unique».

L’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française s’est mérité la mention Coup de cœur des prix Mérites du français 2011 pour «la richesse et l’excellence de son site Internet». Elle était également finaliste dans la catégorie du meilleur site Web en 2012. Ces prix sont décernés par l’Office québécois de la langue française et l’industrie québécoise des technologies de l’information.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’Encyclopédie comprend déjà 315 articles originaux en français, 225 articles traduits en anglais, 7500 illustrations, 550 chansons, 160 vidéos totalisant 800 minutes, 100 images panoramiques en 360 degrés.

L’Encyclopédie compte aussi quatre modules interactifs portant sur la chanson populaire francophone au Canada de 1900 à 2009, le théâtre en français au Canada des origines à nos jours, la traite des fourrures, et le jeu vidéo Mission patrimoine: au fil de l’eau illustrant l’importance des cours d’eau dans l’histoire du Canada.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur