Lecture difficile sur VIA, Air Canada et Porter

Partagez
Tweetez
Envoyez

Il m’arrive souvent de voyager à bord de Porter, parfois en train avec VIA Rail et, à l’occasion, sur les ailes d’Air Canada.

Chaque fois, je feuillette le magazine que ces compagnies offrent à leurs clients. Chaque fois, je suis agacé par une mise en page ou une typographie qui favorise toujours le lectorat de langue anglaise.

Le magazine de Porter s’intitule re: porter. J’ai sous la main l’édition de mars-avril 2013. Soignée et colorée, elle aborde des sujets intéressants comme l’histoire du textile en Ontario.

Je ne sais pas pourquoi, mais tous les articles ont un titre en anglais seulement. De plus, tous les textes anglophones sont en caractères noirs, très lisibles, alors que les textes francophones sont bleu poudre, donc plus difficiles à lire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Destination, le magazine de VIA Rail, est entièrement bilingue, mais la typo laisse à désirer là aussi. Les articles de langue anglaise figurent en noir sur blanc, alors que ceux de langue française sont présentés en rose, gris ou vert pâle sur fond blanc! Je vous laisse deviner ce qui est plus facile à lire.

Air Canada publie enRoute et respecte la Loi sur les langues officielles, à laquelle la compagnie est assujettie. La mise en page de la revue suit la grille suivante: caractères avec empattements (genre Times Roman) et typo en gras pour les textes de langue anglaise, caractères sans empattements (genre Arial) et typo régulière pour ceux de langue française.

Les études démontrent clairement que les textes avec empattements sont plus faciles à lire.

J’en conclus que Porter, VIA Rail et Air Canada ne souhaitent pas être lus par leur clientèle francophone. Ou peut-être sont-ils sadiques et aiment-ils la faire souffrir!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur