L’école Georges-Étienne-Cartier déborde

L’école St. William: terre promise?

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le constat est là: l’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier est victime de son succès: en 3 ans l’école est passée de 374 à 431 élèves (de la maternelle à la 6e année), alors que la capacité maximum des bâtiments est de 434 élèves.

Située dans le quartier des rues Gerrard et Coxwell, l’école prévoit que ses effectifs grimperont à 509 élèves d’ici 2017. Les comptes sont donc vite faits: il y a un problème de place, et les murs ne sont pas extensibles.

La direction de l’école et du Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud ont rencontré les parents jeudi pour discuter des moyens de s’adapter à la situation.

Plusieurs solutions sont déjà envisagées face aux interrogations des parents, certaines dépendant des fonds déjà disponibles dans le budget du Conseil ou prévus dans les prochains octrois provinciaux.

Solution temporaire

La solution à court terme serait d’utiliser l’actuelle salle des arts, un petit local sans fenêtre, ainsi qu’une portative, comme salles de classes régulières.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce serait une décision par défaut: avoir une classe avec de gros effectifs cloisonnés entre quatre murs c’est prendre le risque de nuire à la qualité de l’enseignement.

D’autres propositions ont été faites, notamment l’ouverture de salles de classe de maternelle et jardin à l’école St. William située sur l’avenue Jones au nord de Gerrard, qui deviendrait une annexe de G-É-C. Cette option-là serait destinée à toutes les nouvelles familles qui n’ont pas d’enfants plus vieux à Georges-Étienne-Cartier.

Des possibilités d’aménagement à long terme ont été aussi évoquées, notamment la création d’une nouvelle école de la maternelle à la 2e année à St. William, et de la 3e à la 6e année à G-É-C. Les enseignements seraient donc partagés entre les deux écoles.

Enfin, la création d’une école à vocation particulière de la 1re à la 6e année est une idée qui a également été abordée lors de cette réunion. La grande question est de savoir comment gérer au mieux l’espace dont la communauté catholique dispose.

L’école St. William

Cette ancienne école, située à quelques rues à l’ouest de Georges-Étienne-Cartier, est pour le moment inhabitée. Des rénovations doivent être entreprises pour pouvoir accueillir à nouveau des élèves. L’établissement a été acquis par le Conseil scolaire en septembre 2011.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toute utilisation de l’édifice de St. William impliquera l’ouverture d’une garderie est prévue.

Après d’autres discussions entre le Conseil d’école et le Conseil scolaire, c’est d’ici fin février qu’on promet de dévoiler la ou les solutions choisies.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur