Le voyage envoûtant de Pierre-Guy B.

Partagez
Tweetez
Envoyez

Vous avez jusqu’à ce dimanche 1er novembre pour voir Le long voyage de Pierre-Guy B. au Théâtre français de Toronto. À ne pas manquer!

Ce spectacle, à la fois déroutant et envoûtant, met en scène les co-créateurs (avec Philippe Soldevila) Christian Essiembre, comédien, et Pierre-Guy Blanchard, musicien, jouant plus ou moins leur propre histoire de retour au bercail.

Plusieurs fois au cours de l’heure et demie que dure la pièce, on croit avoir compris où s’en va l’histoire et son propos, pour tout à coup être soufflé par un nouveau rebondissement. Le titre de la pièce aurait pourtant dû nous avertir…

Christian Essiembre et surtout Pierre-Guy Blanchard sont fabuleux, déployant de multiples talents pour raconter ces retrouvailles de deux amis en Acadie, l’un à la veille de son mariage, l’autre au retour d’un voyage de plusieurs années en Europe et en Asie, notamment à Istamboule.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Même s’il ne s’agit pas d’une comédie musicale ni d’un concert, la musique de Pierre-Guy Blanchard est omniprésente et, par moment, devient le sujet de la conversation, qui portera aussi sur l’histoire de la Déportation des Acadiens et sur les difficultés économiques de cette région de la Baie des Chaleurs, la superficialité des relations, le rôle des arts et le sens de la vie, encore là à l’instigation de Blanchard.

C’est son tour après tout: le premier volet de cette trilogie s’appelait Les trois exils de Christian E., dans lequel Essiembre était seul en scène en 2012 au TfT. Le troisième portera peut-être sur Philippe S.?

Il faut avoir l’oreille aiguisée aux accents du pays pour comprendre l’intégralité des monologues et dialogues en acadiens – surtout qu’Essiembre incarne parfois d’autres personnages que le sien – mais lors de la première, mercredi soir, Européens et anglophones francophiles ne paraissaient pas moins impressionnés que les autres spectateurs.

On se retient ici de dévoiler toutes les surprises et les émerveillements qui attendent le public du Long voyage de Pierre-Guy B., une pièce mémorable, susceptible de mettre l’Acadie «sur la map», comme Robert Lepage a pu le faire pour le Québec.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur