Le trou de la Maison-Blanche fait jaser

Le trou près de la Maison Blanche.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le 22 mai 2017, une crevasse apparaissait en face de Mar-a-Lago, la résidence de Floride de Donald Trump. Le 22 mai 2018, un trou était signalé sur la pelouse de la Maison-Blanche. La Terre essaie-t-elle d’envoyer un message?

Chose certaine, les réseaux sociaux s’en sont donné à coeur joie.

«Le tunnel d’évasion de Melania s’est effondré

«Est-ce que les mèmes sont en train de devenir des êtres conscients?»

«Même le gazon veut se sauver.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les scientifiques sont, comme à leur habitude, plus circonspects: de tels trous sont apparus spontanément à toutes les époques et sur tous les continents.

En ce qui concerne Washington, il ne faut pas oublier que la ville a été construite, il y a un peu plus de 200 ans, sur un marécage. Encore que, pour un président qui s’est fait élire en promettant de «vider le marécage» («drain the swamp»), c’est une autre métaphore qu’il était difficile d’éviter.

L’explication scientifique la plus prosaïque est que de tels trous se forment tantôt à cause du vieillissement des infrastructures humaines (égouts, pipelines, anciennes mines, etc.), tantôt à cause de la géologie.

Par exemple, un terrain de calcaire qui a été asséché artificiellement, ou qui a subi une sécheresse prolongée, se retrouve avec une multitude de petites cavités souterraines… qui deviendront autant d’éponges le jour où surviendront des pluies exceptionnelles. Fragilisant le sol au-dessus d’elles et provoquant des affaissements.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur