Le Toronto des écrivains

Partagez
Tweetez
Envoyez

Plus de soixante écrivains franco-ontariens ont décrit Toronto dans leurs romans, nouvelles, poèmes, pièces de théâtre et essais. Cette semaine, je vous propose de découvrir quelques-uns de ces chantres de la Ville Reine.

1. Qui a écrit Toronto, je t’aime (Vermillon, 2000)?
a) Marguerite Andersen
b) Paul-François Sylvestre
c) Didier Leclair

2. Dans Noëlle à Cuba, une Montréalaise ne croit pas que le chanteur Icare vient de Toronto: «Ça n’a pas d’allure. Vous parlez presque aussi bien que nous autres. Il n’y a pas de Français, à Toronto, enfin pas de vrais.» Qui a écrit cela?
a) Pierre Léon
b) Pierre Karch
c) Pierre Pelletier

3. La rue Yonge fait couler beaucoup d’encre. Dans Sur la piste des Jolicœur, la «Broadway de Toronto» attire un couple français «avec toutes ses enseignes lumineuses et les flonflons de ses innombrables bastringues». Qui a écrit cela?
a) Pierre Léon
b) Claude Tatilon
c) Mireille Messier

4. La rue King aussi inspire nos écrivains. Dans Croquis urbains d’un Francorien, il y a un poème intitulé «Je suis le Francorien du streetcar 504». Qui a écrit ce poème?
a) Nathalie Stephen
b) Lélia Young
c) Glen Charles Landry

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

5. Le lieu d’action du roman Déclic à Toronto est Casa Loma. Qui en est l’auteure?
a) Marguerite Andersen
b) Mireille Messier
c) Claudette Gravel

6. La rivalité entre Toronto et Montréal est bien connue. Cela est évident dans le roman Un vendredi du mois d’août. Qui en est l’auteur?
a) Antonio D’Alfonso
b) Vittorio Frigerio
c) René Bonnière

7. La Tour CN est emblématique de Toronto, à tel point qu’elle devient le personnage central du roman Ainsi parle la Tour CN. Qui en est l’auteur?
a) Marc LeMyre
b) Didier Leclair
c) Hédi Bouraoui

8. L’action de 69, rue de la Luxure se passe dans le Village gai de Toronto. Qui en est l’auteur?
a) Pierre Karch
b) Paul-François Sylvestre
c) Antonio D’Alfonso

9. Dans Le Temps de l’intelligence, on peut lire ce poème: «Venir à Toronto est accepter / les causes et conséquences / des grandes marées humaines / prédéterminant l’avenir / et ses conjonctures». Qui en est l’auteur?
a) Andrée Lacelle
b) Philippe Garigue
c) Patrice Desbiens

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

10. Dans L’espace qui reste, Patrice Desbiens écrit: «des jeunes rentrent et sortent / des restaurants. / coke. / gomme. / jeunes fauves aux jeans / serrés.» De quelle rue torontoise parle-t-il?
a) Queen
b) King
c) Yonge

Réponses ci-dessous:

1. c), 2. b), 3. a), 4.c), 5. b), 6. a), 7. c), 8. b), 9 b), 10 a).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur