Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Un métier qui s'exporte

Scènes de ménages

Quatre couples vedettes de la série à succès Scènes de ménages.


17 septembre 2018 à 11h00

Yannick Hervieu, scénariste en France pour la série culte Scènes de ménages, s’est installé à Toronto depuis quelques semaines pour suivre sa compagne.

Souvent méconnu, le scénario constitue pourtant la première étape indispensable à la réalisation d’un long-métrage, d’une série ou encore de programmes courts audiovisuels. Apparemment, c’est un métier qui s’exporte, bien que Yannick Hervieu doit régulièrement retourner à Paris pour des réunions de production.

Dans le genre d’Un gars, une fille, créée au Québec et également adaptée pour la France, Scènes de ménages fait rire les Français tous les soirs depuis 12 ans sur la chaîne M6, en mettant en scène le quotidien de couples mythiques.

Yannick Hervieu
Yannick Hervieu, scénariste de Scènes de Ménages

Un parcours atypique

Scénariste depuis seulement quatre ans, Yannick a un profil complètement atypique. Diplômé en électronique du lycée, il a ensuite été serveur pendant sept ans dans de grands restaurants parisiens.

Une période pendant laquelle il a rattrapé son retard scolaire. «J’ai lu des bouquins comme un autodidacte, j’ai appris la ponctuation en lisant des biographies, des œuvres de Balzac», raconte-t-il à L’Express.

télévision
Liliane et José en train de tourner une scène de Scènes de ménages.

École de scénariste

Puis, il a intégré le Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle à Paris, l’école de formation des scénaristes. Il y a appris les fondamentaux de ce métier.

«Dans cette école, on apprend à écrire pour la télé, faire des pilotes d’émissions, des séries, des films. En sortant, on connaît très bien les règles de dramaturgie.»

Le métier de scénariste

Après ses deux années d’études, Yannick a commencé à écrire pour Scènes de ménages, série culte depuis 12 ans. La boîte de production pour qui il travaille a un fonctionnement très industriel, étant constamment en train de tourner.

«Du dimanche au mardi, je dois envoyer des sketchs chaque matin. La veille je dois y penser, j’imagine des situations originales. Comme moi, les trente auteurs de la série envoient leurs quatre ou cinq sketchs tous les matins. Le directeur de collection et les acteurs les lisent et font un choix.»

Raymond et Huguette, le couple le plus emblématique de la série.

Vente de sketchs

«Ensuite, le soir je sais si j’ai vendu mes sketchs. C’est comme ça que je gagne ma vie», nous explique Yannick. Mais, pour lui, la plus grande satisfaction est de créer. «Le sentiment de créer devient une addiction», avoue-t-il.

Les sources d’inspiration

Bouquiner, réfléchir constamment, même en marchant, sont des méthodes efficaces. Mais Yannick évoque surtout un «hasard contrôlé»: «Dans tous les sketchs écrits, la moitié ce sont des expériences vécues avec ma copine ou avec des amis.»

Cependant, depuis son arrivée, il est plus difficile de trouver de l’inspiration. «Je suis coupé de la France, donc c’est comme si j’étais coupé de la source», regrette-t-il.

Liliane et José.

Incompatible avec Toronto

Vivre à Toronto est une expérience exceptionnelle pour lui  «C’est comme si je m’étais réconcilié avec la France, avec ma culture.» Cependant, il est difficile de concilier son travail de scénariste avec la vie d’expatrié.

«Je suis résident permanent, mais je dois rentrer pour des contrats à Paris. Je prévois de faire des allers-retours, car pour l’instant je n’aurais jamais ici ce que j’ai en France», nous précise-t-il. Une nécessité pour ce scénariste qui a l’habitude d’écrire avec une co-auteure.

Le rêve Netflix

Outre Scènes de ménages, Yannick travaille également pour des longs-métrages, des programmes courts ou des animations diffusés à la télévision. Comme tout scénariste, son rêve serait évidemment de créer son propre projet: «Je rêve de créer une série et qu’elle passe sur Netflix.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un pied dans chaque culture

Le Labo 3e langue Jacquelyn Hébert
Vendredi 7 décembre, les curieux ont pu assister à la projection du court-métrage Francophone-hybride de Jacquelyn Hébert au Labo.
En lire plus...

13 décembre 2018 à 9h00

Le four autonettoyant est-il dangereux?

Les titres alarmants ne manquent pas contre le four autonettoyant et ses émanations.
En lire plus...

13 décembre 2018 à 7h00

Les Prix littéraires du Gouverneur général, de A à Z

livre
Le professeur Andrew David Irvine, de l’Université de la Colombie-Britannique, a compilé toutes les œuvres primées entre 1936 et 2017 dans Les Prix littéraires...
En lire plus...

12 décembre 2018 à 17h00

De nouveaux visages à l’ACFO-Toronto

ACFO
L'ACFO-Toronto a élu cinq nouveaux membres de son conseil d'administrtation lors de son assemblée générale du mardi 11 décembre.
En lire plus...

12 décembre 2018 à 15h00

Quiz : Douce France célèbre les 120 ans du chocolatier Voisin

Douce France
CONCOURS : Douce France vous offre la possibilité de remporter deux lots d'assortiments de chocolats produits par le chocolatier Voisin, d'une valeur de 20$...
En lire plus...

12 décembre 2018 à 13h00

Une escapade de deux jours à Chicago, ça vous tente?

À seulement 1h30 de vol de Toronto, Chicago est la destination idéale pour s'offrir une petite escapade de quelques jours. Petit tour d'horizon. 
En lire plus...

12 décembre 2018 à 11h00

Défauts latents et patents: acheteurs et vendeurs, faites attention!

Vices cachés
Les vendeurs doivent révéler les vices cachés (latents) mais ne sont pas tenus de divulguer les défauts évidents (patents) à des acheteurs potentiels.
En lire plus...

12 décembre 2018 à 9h00

Les Chinois veulent faire pousser des plantes sur la Lune

Si tout va bien, en 2019, des plantes pousseront sur la Lune: dans un environnement scellé, mais soumis à la faible gravité de notre...
En lire plus...

12 décembre 2018 à 7h00

Nouvelle-Alliance amasse 9 200 $ contre le cancer

cancer
La communauté de l’école secondaire catholique Nouvelle-Alliance, à Barrie, a pris part à l’initiative The Inside Ride contre le cancer chez les jeunes.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 19h00

Une tempête de mercis sur le territoire de Viamonde

Pour lancer l’hiver, le Conseil scolaire Viamonde a déclenché ce mardi 11 décembre «une tempête de mercis» dans ses 53 écoles sur son territoire...
En lire plus...

11 décembre 2018 à 17h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur