Le Salon du livre et Francophonie en Fête allient leurs efforts

Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour attirer un maximum de participants à leurs activités, de plus en plus d’organismes francophones unissent leurs efforts pour produire des événements communs. Voilà que cette formule vient de franchir un nouveau pas alors que deux grands événements francophones de la Ville-Reine décident d’unir leurs destinées le temps d’une fin de semaine.

Du 25 au 27 octobre 2007, le Salon du livre de Toronto se tiendra conjointement avec Francophonie en fête, un nouveau festival francophone qui a tenu sa première édition en 2005 à Ontario Place.

«On joint ainsi nos forces pour créer un véritable succès», explique Jacques Charette de Francophonie en Fête, à l’origine de cette nouvelle alliance. «Ça nous crée un cadre à l’intérieur duquel on peut se complémenter. On apporte chacun une clientèle qu’on n’aurait pas pu attirer si on faisait les deux événements séparément.»

Les deux événements avaient en effet besoin d’aller chercher un nouveau public. Francophonie en fête croit pouvoir bénéficier de la horde de jeunes écoliers qui envahit le Salon du livre le jeudi et vendredi. Et le Salon du livre croit pour sa part qu’il pourra bénéficier de l’achalandage que créera les activités culturelles organisées par Francophonie en Fête durant la journée du samedi, généralement très calme au Salon du livre.

Il faut donc comprendre que le Salon reviendra à sa formule traditionnelle, après l’avoir délaissé pendant une année dite de transition durant laquelle le Salon n’a tenu qu’un festival des écrivains.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Après notre période transitoire, nous voulons revenir à la formule classique avec des maisons d’édition qui tiennent des stands», soutient Valéry Vlad, président du Salon du livre de Toronto. L’année de transition a permis au conseil d’administration de mener une réflexion en profondeur sur le salon, ses mérites et ses points faibles. La principale lacune identifiée était sans conteste l’absence d’un public adulte qui fréquente le Salon.

Pour combler ce manque, l’avenue privilégiée a été d’établir des partenariats avec d’autres organismes communautaires. «Nous avons eu plusieurs rencontres avec des partenaires potentiels, et nous avons retenu Francophonie en Fête, qui offre des activités complémentaires aux nôtres.»

Francophonie en Fête se chargera ainsi d’organiser des spectacles pour tous les publics durant les trois journées de l’événement. D’autres partenariats, notamment avec le Centre francophone et l’Alliance française, sont également en négociation. Le Salon espère ainsi pouvoir prendre de l’expansion d’années en années pour éventuellement offrir aux Franco-Torontois une rentrée francophone en bonne et due forme.

Le Salon du livre et Francophonie en Fête se tiendront au manège militaire de Moss Park situé à l’intersection des rues Queen Est et Jarvis. Un nouveau domicile pour la tenue des deux événements qui a le mérite, selon les dires des organisateurs, d’offrir un espace suffisamment spacieux, à moindres coûts que l’emplacement traditionnel du Palais des congrès où ont eu lieu plusieurs salons du livre.

La programmation des deux événements sera dévoilée conjointement au courant de l’été.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur