Le Salon du livre à la Bibliothèque de référence

Nouveau lieu, nouveau concept

Partagez
Tweetez
Envoyez

«Il n’y aura pas de tables rondes, pas de conférences. On a mis en place un nouveau concept», expliquait le président du Salon du livre, Valéry Vlad, jeudi dernier, lors de l’annonce de la programmation du Salon 2010 qui aura lieu à la Bibliothèque de référence sur Yonge, au nord de Bloor, du 8 au 11 décembre.

On attendait depuis longtemps son retour au centre-ville, c’est chose faite. Cette année, le Salon du livre de Toronto aura lieu à proximité de l’une des intersections les plus fréquentées de la ville, Yonge & Bloor, à la bibliothèque Référence, comme cela avait été suggéré lors du forum qui s’est tenu suite à l’édition 2009.

Lors de l’annonce de la programmation, le président semblait très enthousiaste: «Avant on ne prenait pas de plaisir à aller au Salon du livre, c’était éloigné de tout, on devait faire des spectacles pour faire venir et retenir les gens. Cette fois-ci le livre pourra être la vedette du Salon».

Cette année tout se déroulera au même endroit, il n’y aura pas de concerts et on oublie aussi les conférences et autres tables rondes qui peuvent s’avérer assez ennuyantes pour beaucoup: «C’est un concept beaucoup plus ouvert qu’on a mis en place» continue Valéry Vlad.

Robert Paquette

En effet, bien que les activités soient toutes tournées sur un thème conducteur, celui de l’Ontario français, une grande liberté a été donnée aux participants: «Ils viendront nous parler de la francophonie ontarienne à leur façon. On ne sait pas exactement ce qu’ils vont faire. Par exemple si on parle des années 1970 on peut évoquer le groupe Cano et André Paiement, quand on va parler de ça peut être que Robert Paquette va chanter une chanson de l’époque. Guy Mignault par exemple pourrait choisir de jouer certains personnages de la francophonie. C’est à eux de dire ce qu’ils retiennent des années 70, 80, jusqu’en 2010».

L’endroit a joué un rôle déterminant dans la programmation du Salon, selon Valéry Vlad. Le lieu offrant l’opportunité d’attirer des gens qui ne connaissent pas bien la francophonie, il était important de s’adresser à eux en conséquence.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«C’est fait pour qu’on puisse apprendre facilement ce qu’est la francophonie ontarienne, une table ronde ou une conférence, tout le monde ne veut pas suivre ça. Le but c’est de faire connaître la francophonie à travers des exemples, des anecdotes, des pièces de théâtre….»

Les matinées de mercredi à vendredi seront consacrées aux activités pour les écoles avec notamment Michelle Laframboise, Mireille Messier, Geronimo Stilton, des spectacles de marionnettes géantes… «Les inscriptions sont encore ouvertes pour les écoles. Il y a de plus en plus d’écoles d’immersion qui participent», souligne Valéry Vlad.

Prix littéraire

Le mercredi, un parterre d’auteurs animera la soirée. Parmi eux, on retrouvera notamment Herménégilde Chiasson, Daniel Marchildon, Andrée Lacelle… C’est aussi lors de cette soirée que sera remis le prix Christine-Dimitriu-van-Saanen dont les finalistes sont Daniel Soha pour L’Orchidable, Françoise Lepage pour Soudain l’étrangeté et Daniel Castillo-Durante pour Ce feu si lent de l’exil.

Le conteur français Bruno de La Salle est aussi de la partie et sera présent le vendredi soir. La dernière soirée, samedi, rassemblera plusieurs auteurs qui ont marqué l’histoire culturelle de l’Ontario.

Les activités se dérouleront dans le café littéraire ainsi que dans l’atrium. Il y aura un buffet sur place pour ceux qui veulent se restaurer. Pour les bénévoles, les organisateurs ont prévu un partenariat avec un restaurant à proximité.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur