Le RDÉE veut des engagements envers l’espace économique francophone

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le chapitre ontarien du Réseau de développement économique et d’employabilité s’invite dans la campagne électorale fédérale en demandant aux trois principaux partis les partis des engagements envers l’espace économique francophone.

S’adressant aux chefs Stephen Harper, Thomas Mulcair et Justin Trudeau, le président de RDÉE Ontario, Denis Laframboise, explique que «les enjeux dans l’espace économique francophone en Ontario sont nombreux pour créer un milieu attrayant et propice à l’investissement et à la création d’emplois, les défis au niveau de la relève dans le secteur agroalimentaire et celui de la rétention des jeunes dans nos régions rurales nécessitent des mesures d’urgence».

«En ce qui concerne l’immigration économique», poursuit-il, «la reconnaissance des diplômes reste un incontournable pour faciliter l’intégration professionnelle des nouveaux arrivants dans notre province et à travers le pays.»

Dès que RDÉE Ontario aura des réponses des trois partis, celles-ci seront affichées sur son site internet.

Nouveau DG

Par ailleurs, suite au départ de Daniel Sigouin le mois dernier, le conseil d’administration de RDÉE Ontario vient de nommer Pierre Tessier au poste de Directeur général par intérim.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Après une longue carrière dans la fonction publique, notamment à titre de directeur au ministère de développement économique de l’Ontario et de directeur général de la Cité de Clarence-Rockland, M. Tessier a récemment assumé le poste de direction générale intérimaire à RDÉE Canada.

Le RDÉE Ontario est en effet membre du RDÉE Canada, un organisme indépendant dont les projets sont soutenus par divers ministères.

Le RDÉE Ontario doit également combler quatre postes vacants (bénévoles) de trois ans au sein de son Conseil d’administration. Il faut être propriétaire ou président(e) ou dirigeant d’une entreprise, avoir acquis de l’expérience dans le domaine du développement économique dans le secteur municipal, provincial ou fédéral, et provenir des secteurs d’activités liés de près au développement économique de la communauté franco-ontarienne.

Les intéressé(e)s peuvent communiquer avec Magalie Joseph à [email protected] jusqu’au 2 octobre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur