Le psychologue industriel Pierre Gauthier: «les boomers ne savent pas motiver leur relève»

Partagez
Tweetez
Envoyez

Comment bien gérer ses salariés? La question peut sembler banale. Mais si une entreprise ne prend aucune mesure pour «fidéliser» ses travailleurs, elle risque d’y laisser quelques plumes. C’est en tout cas ce que constate Pierre Gauthier, psychologue industriel-organisationnel, invité la semaine passée à tenir une conférence devant les membres du Club canadien de Toronto.

Pour Pierre Gauthier, il faut faire de l’engagement (des salariés) dans l’entreprise et de la gestion des talents une priorité stratégique. Pourquoi? Car l’heure est grave. L’essentiel de la valeur d’une organisation repose sur la qualité des ressources humaines.

«Ressources humaines», dites-vous? «Quel terme odieux, se désole Pierre Gauthier. Ce terme est employé uniquement pour différencier l’humain de la ressource matérielle. Quand parlera-t-on plutôt de “gestion humaine des ressources”?» La valeur d’une entreprise repose donc beaucoup sur ses ressources humaines mais celles-ci commencent sérieusement à renâcler, constate le conférencier.

Les nouvelles générations ont un rapport au travail différent de la génération des boomers; les cadres ont perdu leur capacité de motivation du personnel, seulement 20% des salariés occuperaient un emploi qui sollicite leurs talents distinctifs… Les salariés sont plus difficiles et ne craignent pas de claquer la porte pour aller voir ailleurs.

«Il est essentiel pour les entreprises de mieux motiver leur personnel car cela débouche sur des gains d’efficacité!» Difficile d’être compétitif en effet quand le roulement des travailleurs est incessant.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour les boomers, constate Pierre Gauthier, les coupables sont tout trouvés: les générations X et Y, égoïstes, arrogantes, ne cherchant que leur propre satisfaction dans le travail. Mais selon lui, au lieu d’énumérer ces préjugés négatifs et de se boucher les oreilles, les dirigeants feraient mieux de changer leurs pratiques.

«Les gestionnaires doivent refléter une certaine intégrité, proposer un travail stimulant et des opportunités de croissance professionnelle, mettre l’accent sur les talents des salariés et les impliquer dans les projets de l’entreprise, veiller à la qualité du travail d’équipe, faire en sorte que le salarié soit fier de l’entreprise…»

Une véritable révolution parfois pour des gestionnaires habitués à un certain mode de travail. «Les entreprises mettent toujours beaucoup de temps à changer, constate Pierre Gauthier. Donner tous ces conseils n’est utile que si les gestionnaires sont mûrs pour un changement, ont déjà mené une réflexion sur le sujet, subissent dans leur entreprise un haut taux de roulement ou ont du mal à attirer les nouveaux talents. En clair, une entreprise est mûre quand elle souffre!»

Pierre Gauthier est président de la Société Pierre Boucher (du nom de son partenaire et co-fondateur, aujourd’hui décédé) établie à Montréal. L’entreprise en pleine expansion a ouvert un bureau torontois, rue King, il y a deux ans.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur