Le prix de la maturité pour Michèle Matteau

Prix Christine-Dumitriu-Van-Saanen 2005


9 février 2006 à 11h43

Le jury du Prix Christine-Dumitriu-Van-Saanen, composé d’Yves Breton, de Jeanne Sabourin et de Daniel Chouinard, a fait son choix et ce dernier s’est porté sur l’auteure Michèle Matteau, auteure d’Un Doigt de brandy dans un verre de lait chaud. Ce troisième volet de la série A ta santé, la vie évoque le passage à retraite pour les cinq personnages qui peuplent le roman.

«J’ai été heureuse de recevoir ce prix. Je l’ai appris par téléphone. Les larmes me sont montées aux yeux, car je suis émotive. Quand un de vos livres gagne un prix, c’est comme lorsqu’un de vos enfants obtient un diplôme», explique, émue, Michèle Matteau lors d’un entretien téléphonique. C’est le troisième prix que Michèle Matteau reçoit pour son œuvre, après le Prix de la Ville d’Ottawa en 2001 pour le recueil de nouvelles Quatuor pour cordes sensibles et le Prix Trillium en 2001 pour Cognac et porto, le premier opus de la trilogie A ta santé, la vie.

«Les mises en nomination ont été assez nombreuses, déclare-t-elle. Je ne dis pas ça par orgueil, ce sont les faits», justifie l’écrivaine. Le jury s’était penché sur 23 oeuvres littéraires parmi lesquelles des romans, des poèmes, des nouvelles, des essais et livres pour la jeunesse. Trois finalistes sont sortis du lot, dont Paul Savoie pour L’Empire des rôdeurs, Maurice Henrie pour Les roses et le verglas et, bien sûr, Michèle Matteau.

Alain Thomas, président du Comité du Prix du Salon du livre de Toronto, explique en ces mots le choix du jury. «Le jury a souligné l’humour et la finesse des observations sociales et psychologiques de l’auteure, tout comme il a apprécié l’étendue des questions relatives à la transition de la vie active à la retraite chez ses personnages. Il a également mis en évidence la variété des situations vécues, allant de l’appréciation bien épicurienne des menus plaisirs de la vie quotidienne à la volonté de surmonter les deuils et toutes les autres épreuves qu’amène la passage à la soixantaine.»

Michèle Matteau revient elle-même sur le fond de l’histoire que relate son roman. «Les personnages arrivent à la soixantaine. Ils doivent à la fois intégrer le choc de la retraite, l’éminence du vieillissement et la mort qui rôde autour d’eux. C’est l’histoire d’un passage à la fragilité, mais l’espoir, la sérénité sont toujours là.»

Sa trilogie est composée de romans qui ont tous un titre en rapport avec l’alcool. Cognac et porto en 2001, Café crème et whisky et Un Doigt de brandy dans un verre de lait chaud. «Ce n’est pas parce que je suis alcoolique», plaisante-t-elle.

Elle explique que c’est son mari, lors d’un dîner, qui lui a dit «A ta santé, la vie», alors même qu’elle cherchait toujours un titre à sa trilogie.

«Cela correspondait tout à fait à ce que je voulais, explique la romancière. Je me suis mise à pleurer et le titre s’est imposé naturellement. Quand on boit socialement, on ne boit pas la même chose à chaque passage de la vie», continue-t-elle, d’où la passation de pouvoir entre le cognac et le porto, le café crème et le whisky et, enfin, le lait chaud, mais avec, tout de même, un doigt de brandy. Lorsqu’on lui demande ce qu’elle va faire de la bourse de 5000 $ attribuée aux gagnants du Prix, elle revient sur son statut précaire de pigiste.

«Quand je reçois une somme d’argent comme celle-ci; il me semble que je n’ai pas à courir après un contrat», dit-elle rassurée. Ce prix l’a rendu heureuse et va sans doute relancer les ventes du roman. «Le livre est paru avant Noël et je suis sûre que cela va lui redonner un nouvel élan.» Michèle Matteau ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et travaille actuellement sur un autre projet. «On est mordu ou on ne l’est pas. J’ai encore de bonnes heures devant moi», confesse-t-elle.

Et peut-être encore de beaux succès aussi.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur