Le premier panthéon selon un plan inédit

Partagez
Tweetez
Envoyez

Construit sous le règne de l’empereur Hadrien, vers l’an 125, en remplacement du Panthéon d’Agrippa, détruit par un incendie, le Panthéon de Rome présente un plan inédit dans l’architecture romaine.

Une fois franchi le classique portique à colonnes de l’édifice, le visiteur entre dans l’immensité d’un espace circulaire dominé par la plus grande coupole du monde antique.

Usant de la pierre, de la brique et du mortier, les constructeurs de l’édifice ont imaginé tout un ensemble de formes géométriques élémentaires, fondées sur le développement du cercle et du carré.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À l’intérieur, la répartition symbolique de sept niches destinées à abriter des statues est symptomatique de cette volonté ésotérique.

En façade, le bâtiment présente un portique de huit colonnes, comme le Parthénon. La plus grande réussite, ici, reste l’élévation de l’énorme coupole au diamètre de 43 m. Il faudra attendre la Renaissance florentine et la construction du Dôme de Florence pour dépasser ces dimensions.

Ce chef-d’œuvre romain a perdu sa fonction initiale pour devenir un temple chrétien, ce qui a assuré sa parfaite conservation jusqu’à nos jours.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur