Le premier Institut de sexologie

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est à Berlin, en 1919, que fut inauguré le premier institut de sexologie, l’Institut pour la recherche sexuelle. Fondé par Magnus Hirschfeld, militant de la liberté sexuelle, cet Institut renfermait une importante collection d’archives, organisa la première Conférence mondiale pour la réforme sexuelle, publia le premier périodique de sociologie et les premières statistiques sur le comportement sexuel.

L’Institut proposa aussi les premières consultations pour homosexuels ainsi que des informations sur la contraception ou les maladies vénériennes. Magnus Hirschfeld publia lui-même de nombreux ouvrages, dont L’homosexualité chez l’homme et la femme. Il devint rapidement une cible de choix pour les militants nazis.

En 1921, Hirschfeld fut agressé et laissé pour mort. En 1923, des nazis ouvrirent le feu sur le public d’une conférence organisée par l’Institut, blessant des dizaines de personnes. L’arrivée d’Hitler au pouvoir précipita la fin de l’Institut. En mars 1933, son directeur Kurt Hiller fut arrêté et déporté.

Le 6 mai 1933, l’Institut fut vandalisé, ses 20 000 livres brûlés et le buste de Magnus Hirschfeld brisé. Ce dernier, qui se trouvait alors en Suisse, ne revint jamais en Allemagne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur