Le Petit Robert illustré 2014: place au bas-culotte et aux pinottes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les habitués de cette chronique le savent: le Robert est mon dictionnaire favori. L’ouvrage par excellence pour trouver une définition précise rapidement, pour avoir un survol efficace de l’histoire ou de l’étymologie d’un mot. L’ouvrage est un spectaculaire condensé de l’histoire de la langue française, de l’orthographe, de la grammaire, de la mise en contexte de mots. Il répertorie des nuances de sens, des expressions.

J’y réfère souvent quand je rédige ces chroniques. Sur mon bureau, le Robert n’est jamais vraiment rangé. Il est toujours à portée de main. On y trouve des signets improvisés. Des post-it à certaines entrées. Des idées pour une chronique future, des notes personnelles.

Comme son concurrent le Larousse, le Petit Robert illustré se renouvelle maintenant d’année en année.

La version classique, qui scinde en deux tomes le dictionnaire de la langue française et le dictionnaire des noms propres, est la plus complète. Mais depuis quelques années, pour encore mieux faire concurrence au Larousse, le Robert se présente aussi dans une version condensée et illustrée.

Le Robert illustré 2014 – qui a succédé au Dixel – est d’ailleurs le fruit d’un travail soigné de présentation et de synthèse.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Révolution en ligne

Il s’adapte maintenant aux réalités de l’utilisation informatisée, avec une clé d’accès incrustée dans la couverture de l’ouvrage.

Cette clé donne accès au contenu numérisé du dictionnaire, le Robert illustré en ligne, que l’on a enrichi d’un moteur de recherche, de fonctionnalités hypertexte, d’outils pour zoomer les images.

Mieux encore, on offre maintenant une centaine de vidéos de moments clés de l’histoire. Le Robert est maintenant un ouvrage de référence multimédia, très agréable à consulter.

Cette version du Petit Robert illustré et de son complément numérique constitue un ouvrage très complet, très convivial et très riche sur le plan du contenu. Les éditeurs parlent de révolution, et on n’en est certainement pas très loin.

Mais il ne faut pas négliger le Petit Robert 2014, l’ouvrage plus classique et plus étoffé sur le plan strictement linguistique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Assurément, il s’agit d’un dictionnaire qui permet de mieux comprendre les mots et leur histoire, au-delà des définitions parfois succinctes que l’on trouve dans les dictionnaires illustrés. Les exemples d’utilisation des mots ou des expressions dans la littérature sont nombreux et c’est là une des forces du Petit Robert.

Évolution de la langue

L’ouvrage est aussi un fascinant témoin de l’évolution de la langue française. Cette année encore, de nouveaux mots et de nouveaux sens font leur entrée. Une entrée dictée par l’usage croissant et par la vitalité de la langue, aussi bien en France que dans les pays de la Francophonie.

Comme les lexicographes du Larousse, ceux du Robert sont de fins observateurs de l’évolution de la langue parlée et écrite.

Les mots de l’actualité et de la vie en société, largement diffusés par les médias et les mouvements sociaux, font une entrée spectaculaire: syndrome d’équipement professionnel, goncourable, légende urbaine, low cost, mariage pour tous, mariage homosexuel, mariage gay, nobéliser et vidéoprotection sont parmi les nouveaux intronisés.

Des nouveaux aliments se retrouvent maintenant dans les pages du Robert, comme dim sum et saté ou satay.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les progrès de la médecine et des sciences se traduisent aussi par de nouvelles entrées dans le dictionnaire (boson de Higgs, microbiote, astroparticule, survitaminé, obsolescence programmée).

Source presque intarissable de nouveaux mots, l’informatique n’est pas en reste avec connectivité, itinérance, rétroéclairage, texter, viralité, entre autres.

Certains québécismes obtiennent aussi leurs lettres de noblesse, comme le bas-culotte, la caisse populaire, le caribou (comme boisson), la denturologie, le chialage…

On fait aussi une place aux enveloppes brunes. Et à ces personnes que l’on qualifie de traîneux ou de patenteux. Enfin, la célèbre pinotte, au sens de «cacahuète», fait son entrée.

Personnalités

Au chapitre des noms propres, que ce soit dans le Petit Robert illustré ou dans le Robert des noms propres, on retrouve des personnalités qui ont marqué l’actualité récente: Felix Baumgartner, Pauline Marois, le pape François, Cristiano Ronaldo, Mohammed ElBaradei et Xi Jinping, par exemple.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’ouvrage tient compte des élections récentes, des nouveaux exploits de certains athlètes déjà listés, des nouveaux noms de lieux, d’étoiles ou de planètes.

Les dictionnaires Robert offrent toujours cette richesse de contenu qui le distinguent de ses concurrents. Les informations à caractère étymologique, historique, sémantique, grammatical et linguistique sont nombreuses et pertinentes.

Résultat: l’ouvrage se consulte au besoin, comme outil de référence, mais aussi comme un livre dans lequel on plonge pour s’évader un peu. Et apprendre. Apprendre beaucoup et de belle façon.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur