Le peintre des gens d’esprit: Nicolas Poussin

Partagez
Tweetez
Envoyez

De manière classique, il existe deux types de biographie d’artistes célèbres. Une notice donne les principaux repères de la vie de l’artiste et décrit ensuite son œuvre, plus ou moins caractérisée. On rencontre de nombreux exemples de ce genre sur Internet, ce qui permet de situer rapidement un personnage.

On trouve une formue plus complète dans les ouvrages consacrés à un artiste particulier. Non seulement son existence est décrite avec des détails, mais les œuvres de celui-ci sont généralement intégrées dans le cours de sa vie, ce qui d’ailleurs permet d’en mieux comprendre le sens.

En fonction des sources documentaires disponibles et des exigences de la collection dans laquelle l’ouvrage prend place, les descriptions et les explications sont plus ou moins développées et illustrées pour répondre au nombre de pages attribuées aux ouvrages de cette série.

Nouveauté

Mais, depuis quelque temps, un nouveau genre littéraire est apparu pour présenter des personnages célèbres, d’une manière totalement différente, dans leur vie quotidienne en quelque sort.

Ces ouvrages relèvent de la collection «Ateliers imaginaires» des Nouvelles éditions Scala, que l’éditeur décrit ainsi: «La collection Ateliers imaginaires propose une autre façon d’écrire l’histoire de l’art. Ces ouvrages se veulent des portraits, des rencontres, ils donnent la parole à des artistes, avec la rigueur historique que l’on peut attendre des auteurs qui sont des spécialistes, et pour des textes qui font aussi la part belle au plaisir de lire. Un cahier documentaire accompagne le récit.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nous avons déjà présenté un livre de cette collection en marquant le 150e anniversaire de la mort d’Eugène Delacroix, dans L’Express du 13 août dernier. Aujourd’hui, c’est un autre ouvrage consacré à Nicolas Poussin qui retient notre attention.

Classicisme pictural

Surnommé Le peintre des gens d’esprit, en raison de «la richesse de ses compositions et la beauté de ses expressions», Nicolas Poussin est un peintre français né en 1594 et décédé en 1665 à Rome où il se trouvait depuis 1624. C’est l’un des grands maîtres du classicisme pictural français, qualifié même de «génie européen» à une rétrospective de 1994 à Paris.

On lui attribue près de 250 tableaux d’histoire, de compositions religieuses ou mythologiques, de paysages. «Ordre, clarté et simplicité…

La peinture de Nicolas Poussin, d’une grande richesse d’inspiration, complexe et parfois même qualifiée de savante, n’en demeure pas moins fondamentale dans l’histoire de l’art de son pays natal, fait de lui un des plus grands artistes du siècle et un exemple marquant pour les générations futures.» (www.nicolas-poussin.com)

Son portrait

Ces quelques précisions permettent de situer rapidement cet important artiste du XVIIe siècle. Mais qu’en est-il du personnage.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un spécialiste de la peinture du XVIIe siècle nous le fait découvrir: Alain Mérot, Nicolas Poussin, L’Amitié embrassant la Peinture. En 140 pages, répondant aux critères de la collection citée plus avant, l’auteur nous brosse un portrait qui facilite la compréhension de ce peintre hors norme.

Dans une très intéressante annexe, intitulée «L’atelier de l’auteur», celui-ci s’explique sur son travail. «Poussin, qu’on le veuille ou non, est devenu au fil des siècles un monument historique de la peinture. Un artiste impressionnant par l’élévation de sas pensée, la sévérité de beaucoup de ses œuvres et l’image qui a été élaborée de lui par ses contemporains, puis par tous ses admirateurs successifs.»

Un cardinal

Comment dès lors parler de lui ou plutôt le faire parler dans le cadre de la collection. Après de sérieuses considérations, l’acteur choisit de faire parler «un personnage historique… qui fait du futur cardinal Massimo le spectateur privilégié des derniers mois de la vie de Poussin».

C’est donc Camillo Massimo, cardinal italien, qui évoque, de janvier à novembre 1665, la fin de vie du peintre, dont il était l’ami et le protecteur.

Dans le cadre de la Rome du XVIIe siècle, il se souvient de ses conversations avec Poussin et dresse son portrait: ses voyages entre la France et Rome, les déceptions et les souffrances de sa vie, son humanité, sa solitude grandissante.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ces réflexions tracent aussi un parcours dans les œuvres de Nicolas Poussin et nous présentent un visage du peintre au travail.

On le voit inventer à partir de ses sources d’inspiration, traduire des images poétiques en images visuelles, surmonter les difficultés techniques au cours d’une création lente et exigeante. Elles invitent à regarder attentivement une œuvre qui est un des plus parfaits accomplissements du classicisme et fait écho à l’idéal de clarté et d’élévation de la philosophie cartésienne.

Modernité

Pour découvrir Poussin, ce petit livre est tout indiqué. Sa lecture est aussi agréable que facile.
Ce n’est pas un roman, certes, mais un livre historico-fictif qui entraîne le lecteur dans un monde peu connu, d’une manière divertissante et instructive. Bref, c’est découvrir une célébrité d’une manière nouvelle et moderne dans l’ancienneté du sujet traité.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur