Le nouveau gouvernement français: parité et ouverture

Partagez
Tweetez
Envoyez

PARIS (AP) – En France, le nouveau président Nicolas Sarkozy a constitué vendredi sur proposition du premier ministre François Fillon un gouvernement resserré de 15 ministres et quatre secrétaires d’État.

Ce gouvernement compte trois personnalités de gauche dont le socialiste Bernard Kouchner et le «transfuge» Éric Besson.

Avec huit hommes et sept femmes, la parité promise par le nouveau président est presque respectée au niveau des ministres mais pas au niveau des secrétaires d’État.

Ce premier gouvernement de l’ère Sarkozy présente comme promis une architecture ministérielle renouvelée. Numéro deux du gouvernement avec le titre de ministre d’État, Alain Juppé sera chargé du grand ministère du Développement durable contrôlant l’Écologie, les Transports et l’Énergie promis par le nouveau président.

Ami de 30 ans de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux prend la tête du très controversé ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale. Il sera chargé également de l’Intégration et du Codéveloppement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jean-Louis Borloo, qui se serait bien vu à Matignon, se console avec un grand ministère de l’Économie, des Finances et de l’Emploi. Le trésorier de l’UMP Éric Woerth gérera le Budget et les Comptes publics, ainsi que la Fonction publique.

Autre prétendante déçue pour le poste de premier ministre, l’ex-ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie prend la tête du ministère de l’Intérieur, auquel est ajouté l’Outre-mer.

Symbole de l’ouverture voulue par le nouveau président, le socialiste Bernard Kouchner prend la direction du ministère des Affaires étrangères et européennes. Il aura comme adjoint une autre personnalité classée à gauche, l’ex-directeur de cabinet de Lionel Jospin Jean-Pierre Jouyet.

Lui aussi proche de la gauche, le président d’Emmaus Martin Hirsch a accepté un poste de Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté. Sans être membre du gouvernement, il participera au conseil des ministres pour les affaires relevant de ses attributions.

L’ancien secrétaire national du PS Eric Besson, rallié à Nicolas Sarkozy entre les deux tours, est récompensé par un secrétariat d’État à la Prospective et de l’Évaluation des politiques publiques.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Hervé Morin, ministre de la Défense, incarne à lui seul l’ouverture de la nouvelle équipe aux UDF.

Ce gouvernement expérimenté ne compte que sept personnalités n’ayant jamais siégé dans un gouvernement. Parmi les nouveaux, on relève les noms de la porte-parole du candidat Sarkozy Rachida Dati (Justice), de celle de l’UMP Valérie Pécresse (Enseignement supérieur), de Christine Boutin (Logement), et de l’ancienne «plume» de Jacques Chirac, Christine Albanel (Culture).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur