Le Neuf: une histoire de famille

Partagez
Tweetez
Envoyez

Aux abords du parc Clarence, à l’abri de la circulation et du bruit de King Street West, la terrasse ombragée du café Le Neuf est un petit coin de fraîcheur, de quiétude, et… de gastronomie.
À l’intérieur, décoration à la française, et ambiance très familiale: la propriétaire Fouzia Boukantar a ouvert le restaurant avec son fils Quentin Chouvel, et y travaille entre autres avec ses neveux. Mariée à un Canadien, Fouzia, Française d’origine marocaine, est arrivée au Canada il y a 6 ans, et a ouvert le café en novembre 2012.

«On ne prend plus de réservations tellement il y a de monde», lance Adrien Moutte, qui travaille en salle. «Le week-end, nous avons parfois 40 personnes qui attendent dehors.»

Le succès du restaurant s’explique dès que l’on a en bouche l’une des créations du chef pâtissier, Hadrien Verrier. Issu de l’école Ferrandi, Hadrien prépare tout sur place, entremets, croissants, pains au chocolat, fait les pâtes pour les quiches, les galettes, les crèmes brûlées. Il prépare aussi toutes les commandes spéciales pour les anniversaires, les entreprises, ou les showers de bébés, que le café, avec son décor très convivial, accueille en grand nombre. Un travail de titan pour ce jeune chef talentueux, qui commence aux petites heures du matin, avec des matières premières haut de gamme.

Car c’est la marque de fabrique du Neuf, comme l’explique Adrien Moutte. «Tout le monde dit à Tata qu’elle ferait plus de marge en achetant un autre chocolat que le Valrhona ou un bacon moins cher que celui de chez Sanagan’s au marché Kensington, mais pour elle c’est non négociable: elle n’achète que le meilleur, et c’est pour cela que c’est bon.»

Le café peut être privatisé en semaine pour des évènements, pour lesquels l’équipe prépare des menus personnalisés en fonction de l’envie du client.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et Fouzia initie parfois aussi des journées spéciales en fonction de l’actualité, comme celle qui aura lieu le 4 septembre à l’occasion du Festival international du film de Toronto: l’artiste Corinne Campenio présentera ses collections de meubles, et un DJ sera présent toute la journée pour les festivaliers.

Un restaurant qui propose des menus petit-déjeuner, déjeuner et dîner faits de mets simples, et un brunch le week-end avec en produit phare une très bonne idée: les traditionnelles recettes pour muffins anglais, mais revisitées avec une bonne brioche française, préparée par la boulangerie Thobors.

Fouzia conclut: «Le café propose de la gastronomie française qui reste abordable parce que ce sont des recettes classiques. Une nourriture simple et bonne! Et nous n’avons rien de congelé, tout est frais: quand il n’y en a plus, il faut revenir!»

Renseignements

9 Clarence Square (près de King et Spadina)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur