Le Laboratoire des Indisciplinés

Matines: Sade au petit déjeuner

Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour la première année, Les Indisciplinés de Toronto lancent un programme de laboratoire pour permettre à ceux qui veulent se lancer dans la production et la mise en scène d’une pièce, de bénéficier de l’expertise et de la «machine» des Indisciplinés. La première pièce issue de ce laboratoire s’intitule Matines: Sade au petit déjeuner et sera à découvrir dimanche à 10h dans les locaux du TfT au 21 rue Collège.

Le travail collectif autour de Matines: Sade au petit déjeuner regroupe Matthieu Bister, Geneviève Proulx, Daniel Girlando, Audrey-Maude Southière et Pierre Gregory.

«Dans le cadre de ce laboratoire, on travaille par consensus», dit d’emblée Pierre Gregory.

L’idée de monter Matines: Sade au petit déjeuner vient d’Audrey-Maude Southière. «Je pensais à faire de la mise en scène et ce texte m’a intéressé. Je suis allée sur le site de la Société des Arts dramatiques, je cherchais un texte, et ça a pris longtemps», sourit Audrey-Maude, qui assistait Pierre Gregory lors de la mise en scène de Matroni et Moi.

«C’est une pièce audacieuse, de par le thème, le fait que ce soit joué le matin. Je me suis dit que ça se mettrait bien en scène et que surtout ça pourrait intéresser les gens», poursuit-elle.

Le laboratoire des Indisciplinés commence tout juste, mais l’idée était d’inviter la communauté à profiter du rayonnement de la troupe communautaire pour produire plus de théâtre et différemment.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«C’est un espace pour autre chose que le théâtre habituel, pour essayer des choses nouvelles. Là, c’est un espace où les gens peuvent s’impliquer. On a deux mises en lecture et ce projet collectif déjà», explique Pierre Gregory.

Les Indisciplinés fournissent l’investissement nécessaire côté technique, expertise et financier. «On est ouvert à la communauté. N’importe qui peut nous approcher et le C.A. verra si on décide d’appuyer ou pas un projet», souligne-t-il.

Matines: Sade au petit déjeuner, de Jean-Pierre Ronfard, met en scène cinq comédiens, qui jouent, de fait, quatre comédiens et un technicien radio.

Les comédiens doivent enregistrer La Philosophie dans le boudoir, pièce très érotique du Marquis de Sade. Au moment de faire une pause, les comédiens discutent de la portée plus globale de Sade et de ses idées avant-gardistes. Quel est le message au-delà du sexe? On entre dans la pièce par la porte d’entrée classique, mais lentement ça bascule vers autre chose. Les premières minutes devraient réveiller le public qui viendra à l’unique représentation dimanche. Attention, oreilles sensibles s’abstenir, mais quel bonheur de voir du théâtre qui sort des sentiers battus.

Renseignements

Le dimanche 7 avril, à 10h au TfT, au 21 rue College. 10 $, café, croissants et érotisme inclus!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur