Le groupe IAM fait danser le MIA aux Torontois

Grande étape d'une tournée américaine

IAM

Kephren, Shurik'n, Akhenaton devant leur public Torontois


25 mai 2018 à 19h30

Cela faisait 30 ans qu’ils souhaitaient venir. Les vétérans du rap français ont retrouvé leur public outre-Atlantique ce dimanche 20 mai à la Maison de l’Opéra.

Dans la salle de la rue Queen, le groupe mythique tout droit venu de Marseille affichait complet. L’organisation chargée de l’événement Live Nation le confirme, ce sont 870 places qui se sont vendues comme des petits pains.

Marseille à l’Amérique

Toronto était une escale d’une grande tournée américaine. Après San Francisco et Los Angeles, direction la côte Est. «Car si tu ne peux pas aller à Marseille, c’est Marseille qui viendra à toi» s’est exclamé Akhenaton pendant le concert.

Sur la scène, il était accompagné de ses fidèles acolytes Shurik’n, Kheops, Imhotep et Kephren pour retrouver, ensemble, leurs micros d’argent.

Malgré les 7000 kilomètres, la France était au rendez-vous. Certains avaient même vêtu leurs plus beaux maillots de Zidane. Chaque génération était représentée et les mots des artistes résonnaient sur toutes les lèvres.

Le public était présent et la salle était comble

Dans le public, des Canadiens anglophones étaient aussi présents. Après en avoir entendu parler par leurs amis francophones, ces vrais Torontois sont devenus férus de la verve et de la diversité de cette bande marseillaise.

Voyage des générations

Car c’est ça IAM, un groupe qui traverse les années et les frontières et des paroles qui prennent en maturité. Depuis leurs débuts dans des MJC (des centres communautaires culturels en France) de Marseille dans les années 80 jusqu’à maintenant, le groupe semble toujours garder le même dynamisme sur scène.

Cela faisait déjà quelques années que le groupe pensait revenir ici à Toronto. Et ils n’ont pas été déçus ! IAM a été conquis par la ville et par «le brassage culturel» qu’on peut y retrouver.

«Spectateur du désespoir» dans les paroles de Née sous la même étoile, la communauté torontoise a sûrement répondu aux appels de vivre ensemble du groupe de rap.

Dans la légende

Alors pendant deux heures de concert, le groupe marseillais a repris ses plus gros titres en débitant, avec une parfaite mémoire, 30 ans de discographie.

Au fil des années, IAM s’est construit comme une véritable légende de la musique et des piliers du rap français. Comme ils le chantent dans Orthodoxe, le groupe ne s’est jamais plié à l’expression «c’était mieux avant».

IAM

Depuis ses premiers pas, le rap français a pris de nouvelles directions vers des mélodies plus électroniques et moins soul. Pendant ce temps, IAM est resté fidèle à ses valeurs.

Derrière cette «salve de vinyle, gravée de rap orthodoxe», ce sont des paroles engagées qui ont voyagé à travers les années. Dans son célèbre album, L’école du micro d’argent en 1997, le groupe pointe du doigt le problème des banlieues françaises.

Un rap politique

Ce n’est sûrement pas une surprise que ce même album soit devenu disque d’or en 2 jours il y a 20 ans. Il reste aujourd’hui l’album de rap français le plus vendu avec 1,6 million d’exemplaires.

Dénonçant le délaissement des banlieues, la montée du racisme, la violence mais aussi l’incompétence des journalistes, le groupe a su toucher son public par sa plume politique. C’est sûrement pour cela qu’aujourd’hui leur titre Petit frère connaît leur plus grand succès.

Avec plus de 8 millions d’écoutes sur la plateforme musicale Spotify, c’est véritablement la violence qui est dépeinte. Pourtant même si ce titre est sorti en 1997, les paroles pourraient malheureusement toujours être d’actualité.

Le sourire aux lèvres à la fin du concert, Akhenaton l’a promis, ils n’attendront plus 30 ans pour revenir !

Les pas de danse n’ont pas été perdus en route

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Il y a 100 ans, la grippe espagnole frappait la planète

pandemie, épidémie
Saviez-vous que l’on doit la création du ministère fédéral de la Santé à la grippe espagnole?
En lire plus...

17 novembre 2018 à 9h00

Téléphone cellulaire et cancer : pas pire que le hasard

cancer
Une étude aurait apporté «certaines preuves» d’un lien entre le téléphone cellulaire et l’apparition de tumeurs. Mais on n'a pas fait mieux – ou...
En lire plus...

17 novembre 2018 à 7h00

Les Leafs s’en sortent face aux Ducks après un match très serré (2-1)

Les Leafs l'emportent dans la difficulté ce soir face aux Ducks d'Anaheim (2-1). 
En lire plus...

17 novembre 2018 à 0h48

Marché de Noël : trois raisons de s’y rendre!

Alors que les premiers flocons e neige tombaient sur Toronto, le traditionnel Marché de Noel du quartier de la Distillerie ouvrait ses portes avec...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 16h30

Le Beaujolais Nouveau est arrivé au Ricarda’s

Ricarda's
La Fédération Tricolore a réuni une centaine de Français, francophones et francophiles autour d'un cassoulet ce jeudi soir au Ricarda's (angle Peter et Front)...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 15h36

Un conservatisme anglo régressif, mésadapté, ignorant

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
L'Ontario français vient de reculer de 20 ans
En lire plus...

16 novembre 2018 à 13h03

L’écriture impulsive de Didier Leclair

livre
Didier Leclair a rédigé huit romans sans jamais faire un plan, presque toujours de façon impulsive.
En lire plus...

16 novembre 2018 à 11h45

D’un océan à l’autre en vélo

cyclotourisme
Le couple Mat LeBlanc et Ali Becker a traversé le Canada à vélo pour «normaliser la consommation du cannabis et de se débarrasser des...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 9h00

Les premiers Amérindiens ont migré rapidement du Nord au Sud

L’ADN d’un squelette du Nevada vieux de 10 000 ans et l’ADN d’un squelette du Brésil vieux de 10 000 ans montrent des similitudes...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 7h00

La série californienne continue pour les Leafs face aux Sharks (5-3)

Leafs
Les Leafs se sont imposés ce soir lors de leur déplacement à San Jose face aux Sharks (5-3).
En lire plus...

16 novembre 2018 à 1h08

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur